Orsu Ghjuvanni Caporossi

Cronica di A CORSICA














(413 personnages)


DABRIN Henri: (1928-2012)
De Montemaio (Montegrossu). Educateur spécialisé (enfants, handicapés). Adjoint au maire de Le Puy-Sainte-Réparade (Bouches-du-Rhône). Poète. Artiste peintre.

DADOUCHE-BARTOLI Jenifer Yaël, dite Jenifer: (née en 1982)
Née à Nice. Originaire de Palleca. Chanteuse de variété. Comédienne.
Voir le site de Jenifer BARTOLI.

DAGNAC-RIVIERE Charles Henri Gaston: (1864-1945)
Né à Paris. Artiste peintre (genre et orientaliste). Il effectue des séjours en Corse. Il adresse au Salon de la Nationale Paysage corse, en 1932, Bastia, vieille fontaine, Bastia "U Stazzunaru", Pont génois sur l'Asco, en 1933, Vieux Port de Bastia, Erbalunga, Canari (Cap Corse), en 1934, et Au défilé du Lancone, en 1935.

DAGOBERTO (ou DAIBERT ou DAIMBERT): (?-1103)
Métropolitain (archevêque) de Pise. Légat du pape Urbain II, il succède, en Corse, à l'archevêque Gerardo en 1088. En 1095, il assiste à l'assemblée de Notre Dame du Puy, à Clermont, (où il sera décidé de la première croisade de 1095). Il part pour la Terre Sainte en 1098, où il est élu premier patriarche de Jérusalem. Il meurt en Terre Sainte, en 1103.

DALADIER Edouard: (1884-1970)
Homme politique français. Président du Conseil. En 1938, en visite officielle en Corse, il prononce, place Saint-Nicolas à Bastia, devant 40000 personnes: Jamais comme aujourd'hui je n'ai senti battre le cœur de la Patrie...

DALBERA-STEFANAGGI Marie-José:
Professeur à l'Université de Corse. Membre de l'Association pour le développement des études archéologiques, historiques, linguistiques et naturalistes du Centre-Est de la Corse (ADECEC), Membre de l'association Petre scritte. Membre de l'Association des chercheurs en sciences humaines-domaine corse (ACSH). Auteur de Langue Corse: une approche linguistique, paru en 1978. Elle participe à l'élaboration du Dictionnaire historique de la Corse, sous la direction de Laurent Serpentini, paru en 2006.

DALE Roger: (né en 1950)
Né à Liverpool (Angleterre). Artiste peintre. Il réalise une série de tableaux intitulée Portraits de la Corse. Il expose des paysages corses à Aiacciu, en 1993.

DALIGE de FONTENAY Léonard Alexis: (1813-1992)
Né à Paris. Artiste peintre (paysages et marines). Il expose au Salon de 1849, Maison natale de Napoléon 1er à Ajaccio. Auteur de Une vue de la Corse et de l'île d'Elbe, exposée en 1852, achetée par l'Etat en 1883.

DALL'AVA SANTUCCI Josette: (née en 1942)
Née à Corscia. Professeur en Physiologie. Chef du service de physiologie au groupe hospitalier Cochin à Paris. Professeur à la Faculté de Médecine de Cochin-Port-Royal. Présidente de l'Association Française des Femmes Médecins. Membre du Conseil de l'Ordre des Médecins. Première femme secrétaire générale de la Société de Physiologie. Prix Qualité de l'Assistance Publique des Hôpitaux de Paris en 2002. Elle milite pour la défense du SAMU de l'hôpital de Bastia en 2002. Créatrice de la première année de médecine (PCEM1) de l'Université de Corse en 2004. Présidente de l'association La Corse Hospitalière de Paris. Présidente d'honneur de la Société Corse de Médecine du Sport. Auteur de Des Sorcières aux Mandarines, en 1989, Vivre mince, mieux, plus longtemps (2013, Prix Nutridor du meilleur livre nutritionnel grand public), Créer sa santé durable (2015)... Officier de la Légion d'Honneur.

DALMAS-ALFONSI Paul:
Natif de l'Ampugnani. Anthropologue. Auteur de Pruberbi é detti Corsi, paru en 1984, Livres pour enfants (en langue corse) (1985-1987), La Corse de Francesca Maria (1995). Il collabore à divers ouvrages collectifs: Arburi, arbe, arbigliule: Savoirs populaires sur les plantes de Corse (1985), Le Guide Bleu (Corse), (1990), La Chasse en Corse (1995), Le Mémorial des Corses (tome VII) (1999). Membre du comité de rédaction de la revue A Lèttera (1991-1992). Il participe à l'élaboration du Dictionnaire historique de la Corse, sous la direction de Laurent Serpentini, paru en 2006, et à L'Almanach bastiais: Tradizione viva di Bastia è di u so circondu (Prix du Livre Corse 2006). Auteur de Ficchittinu è le Streghe, en 2010, Contes corses, en 2012, Le voyage d'Orsantone et autres contes (2013), Le périple de deux captifs (2016)...

DALZETO Sébastien: Voir NICOLAI Sebastianu.

DA MARE: Voir MARE (da).

DAMEI Lionel: (né en 1963)
Originaire de Bastia. Auteur-compositeur-interprète. Poète. Lauréat du Printemps de Bourges pour la région Rhône Alpes, en 1989. Il collabore dans plusieurs spectacles avec Patrizia Poli (La voix humaine, 2009).

DAMIANI Don-Joseph:
Auteur de Etudes linguistiques du Corse, qui obtient le Prix du Livre Corse en langue corse, en 1994.

DAMIANI Jacques: (1928-2006)
Né à Aiacciu. Avocat. Entré au ministère de l'Intérieur en 1956, il est sous-préfet en Algérie jusqu'en 1962. Directeur du Centre Hospitalier de Bastia de 1971 à 1992. Journaliste au sein de la radio catholique Salve Regina.

DAMIANI Jacques:
Elu maire de Siscu en 1983.

DAMIANI Joseph: Voir GIOVANNI José.

DAMIANI L.: (vingtième siècle)
Originaire de A Petra Curbara. Amiral. Ingénieur géographe. Il réalise les premières cartes des fonds marins du golfe du Tonkin.

DAMIANI Marcu: (dix-septième siècle)
Du Capicorsu. En 1666, il offre un tableau de La Vierge à l'église San Clemente de A Petra Curbara.

DAMICO Félix: (dix-neuvième siècle)
Sous-préfet de Bastia en 1848.

DANDOY de CASABIANCA Xavier: (né en 1969)
Né à Madagascar. Originaire de Bastia. Peintre. Ecrivain. Graphiste. Editeur. Poète. Directeur des éditions Eoliennes, à Bastia. Auteur de Quai Tino Rossi, un recueil de poèmes, en 2012...

DANE André: (?-1943)
De Bastia. Résistant. Il est tué par les Chemises Noires italiens, à Livia, lors des combats de Libération de la Corse, en Septembre 1943. Reconnu Mort pour la France. Son nom figure sur le Monument aux Morts de la commune de Bastia.

DANESI Benoîte: (1898-1928)
De Bastia. Elle consacre son temps aux vieillards démunis. Elle fonde l'hospice du Castagnu, bâti au-dessous du couvent de Saint-Antoine. Appelée la Bonne Dame de Bastia, elle est honorée par l'Académie Française.

DANESI Patrick: (né en 1960)
Originaire de Balagna. Sérigraphe. Créateur de l'entreprise Bianc'& Neru, en 2002, à Munticellu.

DANIEL-GIRARD: Voir GIRARD Daniel.

DANIELLI Ghjuvanni: (1576-1650)
De Curbara. Médecin à Gênes. Titulaire de la chaire de pharmacologie de Gênes en 1603. Auteur de Promptarium Medico Chimicum, en 1623. Premier médecin du Roi de France Louis XIII de 1628 à 1643. Il décède à Gênes en 1650.

DANIELLI Jean Benoît: (1790-1820)
Né à Curbara. Laboureur. En 1814, à Aiacciu, il est condamné aux Travaux Forcés à Perpétuité, pour meurtre. Il décède à l'hospice de la chiourme du bagne de Toulon (Var), en 1820.

DAPPELO Lucien: (vingtième siècle)
Elu conseiller municipal et premier adjoint au maire de Bastia Auguste Gaudin en 1908. Il fait fonction de maire de la ville de 1917 à 1919.

DARAGNES Jean-Gabriel: (1886-1950)
Né à Bordeaux. Artiste peintre. Graveur. Illustrateur. Pressier. Il effectue des séjours en Corse dans les années 1920. Il adresse au Salon des Indépendants de 1925 plusieurs peintures, dont Eglise de Zonza.

DARIUS: Voir CASALTA (de) Antoniu Filippu.

DARJ Dariu: (dix-huitième siècle)
Député pour la communauté de U Mucale, en Juin 1794, il participe à la Cunsulta Generale di Corti, qui approuve l'action de Pasquale Paoli et se prononce pour la rupture avec la France. Il adopte la Constitution du Royaume de Corse (anglo-corse), votée par la Cunsulta Generale, qui est une Constitution Monarchique, en 12 titres et 75 articles.

DARLING Jay Norwood: (1876-1963)
Né à Norwood (Etats-Unis). Editorialiste. Dessinateur. Il séjourne en Corse en 1911. Auteur d'une aquarelle, Souvenir d'Ajaccio, en 1911.

DARY ? (vingtième siècle)
Artiste peintre formé à l'Académie de Bastia. Actif dans les années 1930-1940.

DARY Simon, dit Simonu d'Auddé: (1900-1978)
Né à A Munaccia d'Auddé. Poète et prosateur, fabuliste (textes, poésies et oeuvres de théâtre). Inspecteur principal honoraire du Commerce et des Prix. Auteur de Filosofia, cumediola in dui atti è sei sceni, en 1965, de Risa Corsa, en 1977, qui témoigne de l'humour présent dans toute son œuvre de poésie simple et attendrissante. Il collabore à A Muvra, L'Annu Corsu, La Corse, Nice-Matin, U Muntese, Le Journal de la Corse...

DA SILVA: Voir SILVA (da).

DAUCHEZ André: (1870-1948)
Né à Paris. Artiste peintre. Graveur. Peintre de la Marine. Il effectue des séjours en Corse. Il adresse au Salon de la Nationale de 1897, une oeuvre intitulée Paysage corse.

DAUDET Alphonse: (1840-1897)
Ecrivain. En 1862 et 1863, il séjourne en Corse, et s'installe est dans le phare des Sanguinaires. Il y écrit une partie des Lettres de mon Moulin (Le bandit Quastana...). En 1887, les Corses lui reprochent d'avoir écrit que les grandes familles corses mangent dans de la vaisselle plate à leurs armes, des châtaignes dont les ports ne voudraient pas !

DAUN ?: (dix-huitième siècle)
Comte. Gouverneur de Milan. En Mars 1732, à la suggestion des Autrichiens, par son intermédiaire, le Doge de Gênes doit se résoudre à trouver des moyens capables de mettre fin au plus tôt à la rébellion. De plus, il suggère qu'avant toute proposition, on écoutât les demandes des Corses.

DAUNASSANS Antoine-Charles: (dix-neuvième siècle)
Préfet de la Corse en 1872. En 1873, alors que la ville d'Aiacciu prend le deuil à la nouvelle de la mort de Napoléon III, il organise une fête à la préfecture. A nouveau préfet de la Corse de 1875 à 1877.

DAURA Pierre: (1896-1976)
Né à Minorque (Baléares). Artiste peintre. Graveur. Sculpteur. Il effectue des séjours en Corse dans les années 1920. Auteur de La chambre à Cargèse, Golfe de Piana...

DAUZON Jean-Baptiste Eugène: (dix-neuvième siècle)
Préfet de la Corse en 1872.

DAVANTURE-TALEGHANI Andrée née VINCENSINI: (1933-2014)
Née à U Poghju di Nazza. Soeur de Noelle Vincensini. Monteuse de cinéma. Spécialiste des productions africaines. Fondatrice de l'Association Technique de Recherches et d'Informations Audiovisuelles (ATRIA), en 1981, dont le but est de promouvoir le cinéma africain.

DAVERNE du PROILE ?: (dix-huitième siècle)
Officier français. Commandant du détachement du Régiment du Limousin à Porti Vechju. En Avril 1790, des incidents éclatent entre ses soldats et les hommes de la Garde Nationale. La population intervient et avec ses soldats, il doit se retirer à Bunifaziu.

DAVIA: Voir FRANCESCHINI Marta.

DAVID: (dix-huitième siècle)
Peintre installé à Bastia vers 1775.

DAVIDENKO (de) Elise: (vingtième siècle)
Née à Kiev (Ukraine). Artiste peintre. Elle visite la Corse à la fin du XIXème siècle. Elle adresse au Salon de la Nationale de 1903, une oeuvre intitulée Au bord de la mer (Corse), et au Salon des Peintres Indépendants de la même année, Souvenirs de Corse.

DAVIDI Carlu: (dix-huitième siècle)
Député pour la communauté de L'Ortale, en Juin 1794, il participe à la Cunsulta Generale di Corti, qui approuve l'action de Pasquale Paoli et se prononce pour la rupture avec la France. Il adopte la Constitution du Royaume de Corse (anglo-corse), votée par la Cunsulta Generale, qui est une Constitution Monarchique, en 12 titres et 75 articles.

DAVIN Claude:
Musicien (violon alto). Membre fondateur du quatuor de musique classique Elixir, en 1999. Il quitte le groupe, lequel devient le Trio Elixir, avec Anne-Lise Herrera (violoncelle), Isabelle Gianelli (violon) et Celia Picciocchi (violon).

DAVOINE Félix: (vingtième siècle)
Conférencier. Artiste peintre. Il séjourne en Corse dans les années 1950. Auteur d'une oeuvre intitulée Vue de Corte et de la Citadelle.

DAYSSOL Henri Etienne:
Né à Carcassonne (Aude). Educateur de jeunes enfants cas sociaux à Bastia. Poète. Auteur d'un recueil de poèmes, Voxpoesi, en 2012.

DEBART Marie-Hélène: (née en 1958)
Originaire d'Arburi. Diplômée de droit de Sciences Po. Enarque. Collaboratrice de Nicolas Sarkozy. Chargée des questions économiques et fiscales au cabinet du Président de l'Assemblée Nationale. Chargée des affaires corses auprès du Ministre de l'Intérieur, en 2009.

DEBERNARDI Antoine-Marie dit Debernardi-Pacha: (1823-1893)
Né à Bunifaziu. Général de l'armée égyptienne.

DEBORNE Robert: (vingtième siècle)
Né à Viviers (Ardèche). Artiste peintre. Il séjourne en Corse au début des années 1910. Il adresse au Salon d'Automne de 1911, deux oeuvres intitulées Le Printemps et Paysage corse, à celui de 1913, La route et Le port, et enfin, à celui de 1923, Patrimonio.

DEBLAIZE Gaston: (?-1936)
Sculpteur. Ancien combattant de la guerre de 1914-1918. Auteur de la Borne de la Terre Sacrée (6 bornes en France), en mémoire des morts insulaires de la guerre de 1914-1918, inaugurée à Aiacciu en 1933.

DEBRE Jean-Louis: (né en 1944)
Homme politique français. Ministre de l'Intérieur de 1995 à 1997. En 1996, en accord avec ses services, le FLNC Canal Historique organise une conférence de presse à Tralonca, en mobilisant plusieurs centaines de militants et annonce une trêve de trois mois reconductible et présente ses revendications. En visite à Aiacciu, il répond point par point aux exigences du FLNC Canal Historique.

DECAM Marc: (vingtième siècle)
Né à Paris. Artiste peintre. Il s'installe en Corse en 1949. Profeseur de dessin à Aiacciu. Il expose à la Galerie Bassoul, en 1949.

DECARIS Albert: (1901-1988)
Né à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime). Artiste peintre. Graveur. Il séjourne en Corse en 1977. Il illustre l'ouvrage de Georges Oberti Promenades en Corse (paru en 1985) avec de très nombreux dessins et aquarelles.

DECAUX Roger Georges: (1899-?))
Né à Houilles (Yvelines). Artiste peintre (figures et paysages). Auteur des peintures Barques en Corse, Tour génoise...

DECHAUDAT Simone: (vingtième siècle)
Artiste peintre. Elle adresse au Salon des Peintres Indépendants de 1951, une oeuvre intitulée Maison corse à Pino, et à celui de 1952, Calvi (Corse).

DECHENEUX Alexandre: (?-1870)
Originaire de Bastia. Militaire. Il est tué en 1870, lors de la guerre franco-prussienne de 1870-1871. Son nom figure sur la Plaque Commémorative du Lycée Giocante de Casabianca, à Bastia.

DECHORAIN Rolande (Rolande VERGE-SARRAT): (vingtième siècle)
Née à Paris. Artiste peintre. Epouse du peintre Henri Vergé-Sarrat. Elle séjourne en Corse au milieu des années 1930. Elle adresse au Salon des Tuileries de 1935, une oeuvre intitulée Pino (Cap Corse).

DECORI Charles: (vingtième siècle)
Avocat à Bastia. Conseiller général aréniste de Bastia. Président de la section de Bastia de la Ligue des Droits de l'Homme et du Citoyen, à sa création, en 1902.

DECORI Félix Alfred Barthélemy: (1860-1915)
originaire de E Valle d'Alisgiani. Avocat à la Cour d'Appel de Paris. Homme politique radical-socialiste. Secrétaire général civil de la Présidence de la République. Candidat malheureux aux sénatoriales de Corse, contre Emmanuel Arène, en 1904. Egalement battu, en 1910, à Aiacciu, par le républicain de droite Dominique Pugliesi-Conti. Officier de la Légion d'Honneur.

DECOSMI Antoine: (dix-neuvième siècle)
Elu maire d'Aiacciu de 1855 à 1860 et de 1860 à 1867. Chevalier de la Légion d'Honneur.

DECUGIS ?: (dix-huitième siècle)
Patron de marine français, de Saint-Tropez. En Novembre 1736, de U Sulaghju, à bord de sa tartane provençale, il emmène à Livourne le Roi Théodore 1er, qui abandonne la Corse.

DEDECK-HERY Ernestine: (vingtième siècle)
En 1932, à Philadelphie, elle publie Jean Jacques Rousseau et le projet de constitution pour la Corse.

DEFENDINI Ange Brand: (1909-1944)
Né aux Iles du Salut, commune de Kourou (Guyane Française). Originaire de L'Isulacciu di Fiumorbu. Résistant. Il rejoint Londres et devient lieutenant des services britanniques. Il est capturé lors d'une mission en France, et déporté en Allemagne dans le camp de Buchenwald, où il trouve la mort en 1944. Reconnu Mort pour la France en 1947. Chevalier de la Légion d'Honneur. Médaille de la Résistance Française. Un mémorial, en sa mémoire est inauguré, en 1991, à Valençay (Indre), par la Reine d'Angleterre. Son nom figure sur le Monument aux Morts de la commune de Bastia.

DEFENDINI Clément: (1927-2012)
Originaire d'Alandu. Maire d'Alandu de 1977 à 1995. Président fondateur du SIVOM du Boziu. Chevalier de la Légion d'Honneur. Chevalier de l'Ordre National du Mérite.

DEFENDINI Ghjuvan Andria: (dix-huitième siècle)
Député pour la communauté d'Alandu, en Juin 1794, il participe à la Cunsulta Generale di Corti, qui approuve l'action de Pasquale Paoli et se prononce pour la rupture avec la France. Il adopte la Constitution du Royaume de Corse (anglo-corse), votée par la Cunsulta Generale, qui est une Constitution Monarchique, en 12 titres et 75 articles.

DEFENDINI Joseph: (1918-2005)
Né à Altiani. Enseignant. Résistant. Membre des FFI de 1943 à 1944. Capitaine en 1946. Officier de l'Armée de l'Air en 1947 en Extrême-Orient. Il participe à l'évacuation de Dien-Bien-Phu. Il quitte Saigon en 1954. Commandant en 1957, lieutenant-colonel en 1965, colonel en 1974. Officier de la Légion d'Honneur.

DEFERRE Gaston: (1910-1986)
Homme politique français. Socialiste. Ministre de l'Intérieur de 1981 à 1984. Auteur d'un projet de loi sur le Statut Particulier de la Corse, assorti d'une amnistie portant y compris sur les crimes de sang, en 1982.

DEFFOSEZ Juvénal: (1990-1995)
Gendarme mobile. Il est tué par un malfaiteur dans le hameau de Lunghignanu, à 15 kilomètres de Calvi, en 1992.

DEFRANCESCHI Jean:
Directeur de recherche au CNRS. Historien. Auteur de deux thèses consacrées à Pasquale Paoli. Auteur de De la Légende à l'Histoire, Paoli et les frères Bonaparte, paru en 1971 dans la Revue de la Société des études Robespierristes, de La Corse française: 30 Novembre 1789-15 Juin 1794, paru en 1980.

DEFRANCHI (ou peu probablement LANFRANCHI) Anton Francescu, dit Cardone: (dix-huitième siècle)
De Bustanicu. En 1729, ne pouvant payer ses contributions, il est puni par le collecteur d'impôt génois. Cette punition déclenche la colère des habitants du village, qui se révoltent (selon Carlu Rostini et Bonfigliu Guelfucci). Cet incident est le point de départ de la première révolte des Corses contre Gênes...

DEFRANCHI Ghjuseppu:
De Bustanicu. Descendant direct de Cardone. Poète. Syndicaliste. Généalogiste. Historien.

DEGIOVANNI ?: (vingtième siècle)
Médecin. Président du syndicat de médecins du Sud de la Corse créé à Sartè en 1911.

DEGIOVANNI Bruno: (?-1992)
Militant nationaliste proche de A Cuncolta Naziunalista. Il est assassiné à Corti en 1992.

DEGIOVANNI Leonardu: (1697-1746)
En Février 1746, à Bastia, faisant partie des principaux membres, une trentaine, de l'ancienne direction de la ville, tous Naziunali favorables au Roi de Sardaigne, il est arrêté par la nouvelle municipalité, emprisonné et transféré à Gênes, où il est pendu.

DEGIOVANNI Santu: (vingtième siècle)
Maire de A Penta di Casinca de 1810 à 1816.

DEGLI-ESPOTI Dominique: (né en 1949)
Originaire de A Venzulà. Plasticien. Peintre. Cinéaste. Photographe. Metteur en scène de différents évènements et spectacles. Décorateur. Réalisateur et scénariste du film Brusgiature (1983). Membre de l'association I Culori d'Umani. Il participe à de nombreuses manifestations en Corse, Sardaigne, Autriche... Prix spécial du Festival de Faenza (Italie) 2014.

DEGOTT-SERAFINO Claude: (née en 1940)
Originaire de Bunifaziu. Fille de Xavier Serafino. Professeur de médecine. Adjointe au maire de Bunifaziu depuis 2008. Conseillère générale (divers gauche) du canton de Bunifaziu de 2011 à 2015.

DEGUILHEN Stéphane: (né en 1969)
Né à Arles. Sculpteur sur bois installé à Livia. En 1998, il est coordinateur du CAP Art du bois au lycée de Sartè. En 1999 il effectue ses premières sculptures animalières, et en 2000, il réalise des démonstrations de sculpture à la tronçonneuse, réalisées en public dans un temps limité. Première commande publique en 2002 avec une tête de mouflon pour la mairie de Zonza et réalisation d'une statue de Saint Alexis pour l'église de Sermanu. En 2003, la mairie de Santa Lucia di Porti Vechju lui commande un dauphin en châtaignier. Il fait don d'une statue de la Vierge à l'église de Livia. En 2004, il réalise une tête de sanglier pour le Musée de la Corse. Il expose ses oeuvres au Bastion de Porti-Vechju. En 2005 il effectue des démonstrations de sculpture à la tronçonneuse au Salon de l'Agriculture à Paris. Il expose ses oeuvres à l'espace Van Gogh à Arles. Création d'oeuvres pour le musée de l'Alta Rocca, et exposition Et l'animal fit l'homme, en 2006. En 2007 il sculpte in situ un cheval monumental dans un tronc d'ormeau mort situé sur la place du village pour la mairie de Mela en partenariat avec la Collectivité Territoriale de Corse... Médaille de bronze de la Société Nationale des Beaux-Arts en 2011. Médaille d'argent de la Société Académique Arts-Sciences-Lettres 2013.

DEIXONNE Maurice: (1904-1987)
Député (socialiste) du Tarn de 1946 à 1958. Spécialiste des questions scolaires et de la laïcité. Rapporteur de la commission parlementaire de l'Éducation nationale. Auteur, en 1951, de la loi dite Deixonne qui permet l'enseignement des langues régionales. Le corse n'est pas reconnu comme tel et ne peut donc pas être enseigné.

DELACROIX Henri: (dix-neuvième siècle)
Greffier à la Cour Royale. Chef de division à la préfecture d'Aiacciu. Archiviste départemental de la Corse de 1817 à 1841.

DELAMBRE Jean-Michel: (né en 1949)
Né à Liévin (Pas-de-Calais). Dessinateur humoristique. Il collabore au Canard enchaîné, Marianne, Aujourd'hui-Le Parisien, Psikopat, Le Journal de la Corse... Auteur de Da Vinci Corse (2007), Le Diable au Corse (2009), prix de l'humour du Festival de la BD d'Aiacciu 2010. Animateur d'ateliers d'écriture (Santa Lucia di Porti Vechju). Membre de l'association I Culori d'Umani.

DELANNEY Marcel François: (vingtième siècle)
Préfet de la Corse de 1904 à 1905. En 1909, suite au rapport de Georges Clémenceau, il préside une commission parlementaire constituée au sujet de la Corse.

DELASALLE Louis Albert: (dix-neuvième siècle)
Préfet de la Corse de 1879 à 1880.

DELATOUSCHE Germain Eugène: (1898-1966)
Né à Châtillon-en-Dunois (Eure-et-Loir). Artiste peintre. Graveur. Dessinateur. Il séjourne en Corse. Des reproductions de ses oeuvres figurent dans la revue La Corse touristique au cours des années 1930

DELAUGERRE Michel:
Chargé de mission au Conservatoire du Littoral. Spécialiste des reptiles et des amphibiens de la Corse. Auteur, avec Marc Cheylan, de l'ouvrage de référence sur les reptiles de l'île: Batraciens et reptiles de Corse, édité par le Parc naturel régional de la Corse, en 1992. Membre du conseil scientifique de la revue Stantari.

DELAUNAY ?: (dix-neuvième siècle)
Officier français. Commandant de la place militaire de Bastia en 1814.

DELAUNAY Jacques Robert: (vingtième siècle)
Sous-préfet de Calvi en 1951. Préfet de la Région Corse et du Département de la Corse de 1974 à 1975.

DELAUNAY Pierre: (?-1921)
Aviateur. Héros de la guerre de 1914-1918. Pilote automobile. En 1921, il se tue, dans la vallée du Tavignanu, lors du premier Circuit International de Corse.

DELCASSE Théophile: (1852-1923)
Ministre de la marine. En 1912, il est en visite à Aiacciu.

DELCHER Joseph: (dix-huitième siècle)
Député à l'Assemblée Nationale Constituante en 1793. En Février 1793, la Convention le désigne comme Commissaire Extraordinaire de la République, pour rétablir l'ordre en Corse. En Avril, après avoir débarqué à San Fiurenzu, avec les deux autres Commissaires, il arrive à Bastia pour, officiellement, mettre les ports de Corse en sécurité. Il doit examiner l'état des fortifications de la Corse, mais aussi les comptes du Département. En réalité, il est là pour faire exécuter l'arrêt de la Convention contre Pasquale Paoli. En Corse, les graves accusations portées contre U Babbu di A Patria suscitent un sentiment de colère et de violence, que l'arrivée des trois Commissaires Extraordinaire de la République ne fait qu'aggraver. En tant que Commissaire Extraordinaire de la République, il fait son rapport sur la situation en Corse à la Convention. En Mai, à la Cunsulta Straudinaria di Corti, il est destitué de son poste Commissaire Extraordinaire de la République par les délégués présents. En Juin, il quitte la Corse.

DELESCLUZE Charles: (1809-1871)
Journaliste. Homme politique. Républicain. Délégué civil à la guerre. Il participe aux Trois Glorieuses et à la Révolution de 1848. Prisonnier politique à Corti en 1857. Il est tué sur une barricade, à Paris, en 1871.

DELFINI Blaise: (dix-neuvième siècle)
Médecin. Républicain de droite. Conseiller général de la Corse en 1882.

DELFINI Toussaint Octave: (1871-1931)
Né à Aiacciu. Avocat à Marseille en 1895. Préfet de l'Ain (1914), du Lot-et-Garonne (1918), de l'Isère (1921) et des Bouches-du-Rhône (1925). Préfet honoraire en 1931. Commandeur de la Légion d'Honneur.

DELFINO Bernardinu: (dix-huitième siècle)
Habile faussaire. En 1786, à Aiacciu, il est expulsé de la ville pour y avoir fourni aux bourgeois qui le souhaitaient, afin de se faire reconnaître nobles, de superbes fausses généalogies (pour la somme de 240 livres).

DELGROSSI Damien:
Originaire de Corti. Musicien (guitare, cetera...). Directeur du Centre de Musiques Traditionnelles de Corse (CMTC) depuis 2009. Elu membre du Conseil Economique Culturel et Social de la Corse en 2011.

DELHOMME Albert: (vingtième siècle)
Né à Paris. Artiste peintre. Il adresse au Salon des Peintres Indépendants de 1939, une oeuvre intitulée Paysage corse.

DELIAMAT RAIS: (seizième siècle)
Corsaire turc. En 1538, avec ses hommes, il attaque Palasca: 22 habitants sont tués, 145 sont faits prisonniers.

DELIAN Max: Voir GIRARD Daniel.

DELITALA ?: (dix-neuvième siècle)
Principal du collège d'Aiacciu jusqu'en 1826.

DELLA FOATA: Voir FOATA (della ou de la).

DELLA ROBBIA Luca: (1400-1482)
Sculpteur et céramiste florentin. On lui attribue un bas-relief, La Vierge et l'Enfant, offert par Rinucciu della Rocca, en 1498, à l'église San Francescu, de Santa Lucia di Taddà.

DELLA ROCCA: Voir ROCCA (della ou de la).

DELLASANTINA Ange-Marie (Angeot): (1933-2014)
Né à Aiacciu. Footballeur emblématique (défenseur) du Gazelec Football Club d'Ajaccio de 1961 à 1968.

DELLA TORRE: Voir TORRE (della).

DELLE PERE: Voir aussi PERE ou PERI.

DELLE PERE (PERI) Francescu Maria: (1599-1675)
Originaire de Peri. Colonel. Fondateur de la chapelle Notre-Dame du Rosaire, à Peri. Il se fixe à Verone en 1652.

DELLE PERE Francescu Maria: (1627-1713)
Originaire de Peri. Né à Zara. Colonel d'un régiment corse au service de la France.

DELLE PERE (PERI) Francescu Maria: (1687-1721)
Originaire de Peri. Colonel au service de la France.

DELLE PERE Francescu Maria Ghjacintu: (1626-1693)
Originaire de Peri. Fils de Giordanu. Capitaine d'une compagnie corse qu'il conduit contre les Turcs, à Candie (Héraklion), en Crète. Colonel en 1654. Commandant de la place de Candie avec le titre de surintendant. Général des troupes italiennes et corses. Il meurt à Venise.

DELLE PERE Giordanu: (?-1641)
Originaire de Peri. Fils de Lurenzu. En 1619, en tant que capitaine, il commande une des trois compagnies corses de 150 hommes recrutées, en Corse, pour le compte de la République de Venise, par Simone Ornanu Corsu. En 1641, il est tué face aux Turcs, à la tête de sa compagnie.

DELLE PERE Lurenzu: (1550-?)
Né à Peri. Capitaine au service de la République de Venise.

DELLEPIANE David: (1866-1932)
Né à Gênes. Artiste peintre. Affichiste. Auteur d'une affiche sur la Corse réalisée en 1904, pour la compagnie Paris Lyon Méditerranée (PLM), intitulée Corse, Ajaccio, Vizzavona. Il en réalise une autre, en 1905, pour la Compagnie Fraissinet, intitulée Ajaccio.

DELLEPIANI Dominique:
Originaire d'Aiacciu. Musicien (pianiste). Chanteur.

DELLE VIE: Voir VIE (della ou delle).

DELL'OLIVA Gasparo Cattaneo: (dix-septième siècle)
Génois. En 1560, gouverneur de la Corse, à la place de Andrea Imperiale et Pellegro Giustiniano Rebuffo, il éprouve d'énormes difficultés pour encaisser les impôts, notamment celui dû à la guerre. Il propose aux Corses de déléguer à Gênes six députés, pour rendre compte de l'état déplorable de l'économie sur l'Ile. Il est remplacé en 1561, par Nicolao Grimaldi Cibba.

DELMON Jean-Jacques: (1919-2004)
Né à Bourlens (Lot-et-Garonne). Médecin. Artiste peintre. Il sinstalle à Aiacciu au début des années 1950. Il expose régulièrement à la Galerie Bassoul depuis 1987.

DELMON-CASANOVA Jean-Luc:
Originaire d'Aiacciu. Romancier et scénariste. Auteur de Heresia (2003). Co-auteur de Le Trésor de Lava: La Fièvre de l'or romain chez les plongeurs corses (2004) et du Petit futé Ajaccio: Escapades en Corse-du-Sud en 2005. Réalisateur du court-métrage Cayenne Coco (2006).

DELMON-CASANOVA Natacha: (née en 1988)
Née à Aiacciu.. Fille de Jean-Luc. Assistante de production. Productrice. Actrice. Productrice de documentaires, fictions, films d'animation, courts et longs métrages pour le cinéma, la télévision ou internet. Fondatrice de la sociéié La vingt-cinquième heure.

DELOR Jean-Louis: (vingtième siècle)
Originaire de Castagniccia. Artiste peintre. Après ses études aux Beaux-Arts de Montpellier, il s'installe à Aiacciu au début des années 1980. Il réalise sa première exposition à Aiacciu en 1982. Depuis, il expose régulièrement à Aiacciu, Arles, Barcelone, Lausanne, New-York, Paris...

DELORME Daniel: (né en 1961)
Né à Bastia. Comédien. Acteur de théâtre (avec Unità Teatrale, U Teatrinu). Acteur de cinéma (Colomba, L'Enquête corse, Sempre Vivu, Maffiosa, Itinéraire bis, Mains basses sur une île...). Peintre (il mélange un grand nombre de matières principalement du papier, du pigment, de la pâte acrylique, de l'encre de chine etc...). Calligraphe. Auteur de la pièce théatrale Les monologuse du brocciu (2014).

DELORS Jean-Paul: (1953-1982)
Journaliste. Fils de Jacques Delors. Il est stagiaire au Provençal Corse à Aiacciu, en 1977. Correspondant du journal Libération. Co-auteur, avec Stéphane Muracciole, de Corse, la poudrière, en 1978.

DELOVO Tino:
Membre du FLNC Canal Habituel. En 1995, il est victime d'une tentative d'assassinat à Pruprià.

DELPECH ?: (dix-neuvième siècle)
Professeur de la Faculté de Médecine de Montpellier. En 1827, il préside le jury des Elèves Officiers de Santé en Corse. De plus, il est chargé par le gouvernement d'opérer les malades atteints de cataracte.

DEL PELLEGRINO Antoine dit Toto: (vingtième siècle)
Né à Aiacciu. Frère de François. Artiste peintre. Dessinateur. Ses dessins sont reproduits dans la revue A Muvra et dans L'Almanaccu di A Muvra. En 1924, il effectue une série de portraits intitulée Faci aiaccini.

DEL PELLEGRINO François Michel-Ange, dit Le docteur des pauvres: (1878-1957)
Né à Aiacciu. Frère d'Antoine. Médecin. Homme politique ajaccien. Bonapartiste. Premier adjoint au maire d'Aiacciu. Plusieurs fois candidat malheureux aux élections municipales et législatives à Aiacciu. Elu conseiller général d'Aiacciu en 1922, 1928 et 1934. Croix de guerre. Chevalier de la Légion d'Honneur.

DELPEUCH Jean-Luc: (né en 1959)
Né à Bastia. Haut-fonctionnaire. Enseignant. Ecrivain. Attaché scientifique à l'Ambassade de France en Tchécoslovaquie (1982-1983). Cadre chez Pechiney en Afrique (Guinée) avant de revenir en FranceMarseille puis à Paris). Conseiller de la Commission Européenne à Bruxelles, avant de rejoindre le Comité Interministériel pour les Questions Européennes (SGCI) auprès du Premier Ministre, dont il est le secrétaire général adjoint de 1995 à 1999. Directeur de l'École Nationale Supérieure des Arts et Métiers (ENSAM) de Cluny (Saône-et-Loire) de 2000 à 2008. Maire (divers gauche) de Cluny depuis 2008.

DELPEY André: (1880-1964)
Né à Paris. Artiste peintre. Il effectue des séjours en Corse. Il adresse au Salon d'Automne les oeuvres suivantes: En Corse, Sartène, en 1927, Le golfe de Porto, en 1928, et Femmes corses à la fontaine (Sartène), en 1943.

DELPUECH Michel: (né en 1953)
Haut-fonctionnaire. Secrétaire général de la préfecture de Corse du Sud de 1984 à 1986. Préfet de la Région Corse et du Département de la Corse du Sud de 2006 à 2007.

DELPUECH de COMEYRAS ?: (dix-huitième siècle)
Lieutenant-colonel. En Août 1739, il seconde le colonel de Villeneuve, premier commandant du Régiment Royal Corse (Real Corso).

DELSIGNORE ?: (dix-neuvième siècle)
Professeur émérite de droit public à Pise. En 1818, il est membre correspondant de la Société d'Instruction Publique du Département de la Corse.

DEL TURCO ?: (dix-huitième siècle)
De Toscane. Prêtre. Possible auteur de Lettere Italiane Sopra la Corsica, œuvre parue en 1770, à Livourne (sous la fausse indication de Lausanne), attribué par certains à l'abbé Luca Magnanima et par d'autres à Raimondo Cocchi.

DELUCCA ?: (dix-neuvième siècle)
Curé à Rennu. Membre de la Société d'Instruction Publique du Département du Golu en 1803. En 1818, il est membre correspondant de la Société d'Instruction Publique du Département de la Corse.

DE LURI-FLACH Hortense: Voir LURI-FLACH (de) Hortense.

DELZANT Eric: (né en 1954)
Préfet du Département de Haute-Corse de 2001 à 2003.

DEMANGE ?: (dix-huitième siècle)
Lorrain. En 1783, il est le dernier survivant de la colonie lorraine installée en 1773 à E Purrette, au sud de Bastia, et décimée par la malaria.

DEMANGEAT Aristide Léopold: (dix-neuvième siècle)
Préfet de la Corse en 1882.

DEMAREST Suzanne: (1900-1985)
Artiste peintre américaine (paysages). Epouse du peintre Serge Kislakoff avec lequel elle séjourne en Corse dans les années 1920. Elle peint de nombreuses vues de la Corse (Forêt à Bavella (Corse), Paysage de Corse...).

DE MARI: Voir MARI (de).

DEMARTINECOURT Claire: (vingtième siècle)
Née à Melun. Artiste peintre. Elle adresse au Salon des Peintre Indépendants de 1929, une peinture intitulée Piana, Corse.

DEMICHEL Francine: (née en 1938)
Originaire de Vilone Ornetu. Agrégée de droit public. Professeur des universités émérite en Droit Public à l'Université de Paris VIII (Vincennes à Saint-Denis), dont elle est présidente de 1987 à 1991. En 1997, elle entre au cabinet du ministre de l'Education Nationale. De 1998 à 2002, elle est directrice de l'enseignement supérieur au Ministère de l'Education Nationale. Membre de l'Association Française du Droit de la Santé, ainsi que de l'Association du Droit Dentaire. Présidente de la Fondation de l'Université de Corse Pascal Paoli depuis 2011. Officier de la Légion d'Honneur. Commandeur des Palmes académiques.

DEMICHELI ?: (dix-huitième siècle)
Officier corse au service de l'Espagne. En Avril 1734, à Campulori, il accompagne Luiggi Giafferi qui effectue un nouveau retour en Corse, en provenance de Livourne.

DENIS ?: (dix-huitième siècle)
Officier français. En Août 1769, il commande le Régiment u Prince d'Anhalt stationné à Bastergà et Bucugnà.

DENIS Jacques:
Originaire de Musuleu. Historien. Auteur de L'histoire des soldats jurassiens engagés aux côtés de la France lors de la campagne de Corse (1768-1769), en 2003, Brève histoire des Cunsulte de Corse (2009), Forçats corses au bagne de Toulon, 1748-1873 (2011)...

DENUELLE Charles Léon (Comte Léon): (1806-1881)
Né à Paris. Fils bâtard de Napoléon 1er et de sa maîtresse Catherine Éléonore Denuelle de la Plaigne.

DENYS de SYRACUSE, dit l'Ancien: (430-367 avant notre ère)
Tyran (Chef) de Syracuse, (de 405 à 367). Descendant de Gelon de Syracuse, il poursuit la guerre contre les Carthaginois. Il occupe l'Ile d'Elbe et la côte orientale de la Corse en 384 avant notre ère. Il est à l'origine de la création du limen syracusanos, le port syracusain situé dans le golfe de Porti Vechju.

DEPEIGE Sylvain: (1850-1937)
Né à Gomez-le-Chatel (Essone). Artiste peintre (paysages). Il adresse au Salon de la Nationale des Beaux-Arts de 1933 une oeuvre intitulée Vallée de Bocognano (Corse).

DEPEILLE Henri: (1935-2010)
Viticulteur. Propriétaire de la cave viticole d'Aleria occupée par les membres de l'ARC d'Edmond Simeoni, en 1975. Il sera condamné pour infraction aux lois sur les sociétés et les banqueroutes.

DEPREZ Eugène: (vingtième siècle)
Parution, en 1908, de son livre Les origines républicaines de Napoléon.

DEROND Denis: (1949-2014)
Originaire de Calinzana. Photographe de presse (Le Provençal, Corse-Matin). Prix Sosno-Canon de la photo de presse quotidienne en 2005. Fondateur du Club de Tir à l'Arc Calvi-Balagne en 1987.

DE ROSA Epifania: (dix-huitième siècle)
Peintre installée à Bastia. On retrouve de ses oeuvres peintes à Bastia vers 1778.

DERRIEN Jean-René: (?-2009)
D'origine bretonne. Installé à Petricaghju depuis 1978. Castanéiculteur. Défenseur de la Nature. Ecologiste. Initiateur du marché du col d'Arcarotta. Fondateur de la société coopérative agricole CUMA. Précurseur d'une agriculture biologique.

DESANTI ?: (dix-neuvième siècle)
Conseiller municipal d'Aiacciu en 1869.

DESANTI Anton'Dumenicu: (1824-1892)
Né à Cavru. Peintre liturgique et portraitiste. Ses oeuvres (entre 1854 et 1880) sont visibles à Ruglianu, Calacuccia, Sartè, Cervioni, L'Isula, Azilonu Ampaza... et dans diverses églises et chapelles de Corse (Veru, Quenza...). Auteur de toiles religieuses, notamment dans les églises paroissiales de Bunifaziu et Sartè, de portraits de notables en Corse (Aiacciu, Bastia...), et sur le continent (Tours, Bordeaux), certainement des familles corses qui ont trouvé du travail en métropole, de sculptures (bois): statues de saints (Tocchisi, Santa Maria Sichè), et un buste de Sampieru Corsu qui se trouve dans la salle du conseil municipal de Cavru.

DESANTI Dominique (née Anne PERSKY): (1914-2011)
Née à Moscou. Fille d'émmigré russe. Epouse de Jean-Toussaint. Résistante. Membre du Parti Communiste Français (1943-1956). Journaliste. Correspondante de guerre. Grand reporter. Historienne. Ecrivain. Auteur, avec son époux, de La liberté nous aime encore, en 2001...

DESANTI Dumenicu: (1788-1863)
Originaire d'Eccica Suaredda. Maire d'd'Eccica Suaredda durant 22 ans.

DESANTI Ghjacumu Maria: (dix-huitième siècle)
Député pour la communauté d'Auddé, en Juin 1794, il participe à la Cunsulta Generale di Corti, qui approuve l'action de Pasquale Paoli et se prononce pour la rupture avec la France. Il adopte la Constitution du Royaume de Corse (anglo-corse), votée par la Cunsulta Generale, qui est une Constitution Monarchique, en 12 titres et 75 articles.

DESANTI Gregoriu: (dix-huitième siècle)
En 1764, il est chargé du commandement de la tour de Figari qui vient de tomber aux mains des Naziunali d'Auddé et de Zirubia.

DESANTI Hyacinthe: (dix-neuvième siècle)
Adjoint au Résident de Porto Novo au Dahomey, en 1910. Gouverneur du Dahomey en 1934.

DESANTI Jacqueline:
Artiste peintre. Plasticienne. Elle expose en Corse (Aiacciu, Bastia, Bunifaziu, Porti Vechju...) et à Paris, Sanary-sur-Mer...

DESANTI Jean-Baptiste: (1846-1916)
Né à Aiacciu. Ecclésiastique. Secrétaire général de l'évêché d'Aiacciu. Chancelier de l'évêché d'Aiacciu en 1883. Chanoine titulaire en 1902. Vicaire capitulaire en 1903. Evêque de Corse de 1906 à 1916. Il succède à Marie-Joseph Ollivier.

DESANTI Jean Dominique André: (1878-1953)
Né à Aiacciu. Militaire. Colonel d'Infanterie. Commandeur de la Légion d'Honneur. Croix de Guerre avec palme.

DESANTI Jean Laurent: (1810-?)
Né à Eccica Suaredda. Docteur en médecine. Médecin militaire. Médecin-chef de l'armée d'occupation à Rome. Officier de la Légion d'Honneur.

DESANTI Jean Luc: (1838-1899)
Originaire d'Eccica Suaredda. Général de brigade (Infanterie). Commandant de la 19ème Brigade d'Infanterie. Officier de la Légion d'Honneur.

DESANTI Jean Toussaint: (1914-2002)
Originaire de Vicu. Né à Aiacciu. Philosophe. Epistémologue. Mathématicien. Professeur à La Sorbonne. Militant du Front Populaire. Résistant. Il participe à la Guerre d'Espagne. Il adhère au Parti Communiste en 1943. Il soutient activement le FLN algérien. Grand Prix National des Lettres en 1989. Auteur de nombreux ouvrages (entre autres, Les Idéalités mathématiques (1968), Un destin philosophique (1984), La Corse, une affaire de famille, (1984), Réflexions sur le temps (1992), Philosophie, un rêve de flambeur (1999), La Peau des mots (paru en 2004)...). Chevalier de la Légion d'Honneur. Officier du Mérite National en 1999.

DESANTI Paulu: (né en 1968)
Agrégé de français. Chargé de cours à l'Université de Corse. Enseignant en langue et cultures corses. Romancier. Il écrit dans la revue littéraire Bonanova. Il participe à la rédaction de la Grammaire corse pour le collège et l'école, de Gilbert Romani, parue en 1996, 2000 et 2001. Il participe à l'élaboration du Dictionnaire historique de la Corse, sous la direction de Laurent Serpentini, paru en 2006. Auteur de A Rivolta di u spermatosoidu (2011), Trois poètes corses irrédentistes: Marcu Angeli, Petru Giovacchini, Anton Francescu Filippini (2013)...

DESCLAUX Bruno: (dix-neuvième siècle)
Président de la Cour Royale de la Corse. En 1818, il est membre résident de la Société d'Instruction Publique du Département de la Corse.

DESCOMBES Louis Jacques: (dix-huitième siècle)
Horloger suisse. En Mai 1761, il est chargé de frapper la monnaie en Corse.

DESHAYES Frédéric Léon: (1883-1970)
Né à Paris. Artiste peintre (paysages, nus, natures mortes). Il présente au Salon d'Automne de 1923 une oeuvre intitulée Village corse.

DESIDERI Carlu Ghjuseppu: (dix-huitième siècle)
Député pour la communauté de Sorbu, en Juin 1794, il participe à la Cunsulta Generale di Corti, qui approuve l'action de Pasquale Paoli et se prononce pour la rupture avec la France. Il adopte la Constitution du Royaume de Corse (anglo-corse), votée par la Cunsulta Generale, qui est une Constitution Monarchique, en 12 titres et 75 articles.

DESINI Pierre-Louis: (né en 1961)
Né à Aiacciu. Musicien (piano). Arrangeur. Programmateur. Fondateur du studio d'enregistrement Studio Musica 20, à Aiacciu. Membre fondateur (avec Sylvie Maurel) du duo (jazz) Via Lounge (2011).

DESJOBERT François: (né en 1943)
Né à Paris. Installé à Aiacciu. Photographe depuis 1971. Editeur. Ecrivain. Il photographie la Corse du Cap Corse aux Sanguinaires. En 1979, il édite dix photos en cartes postales sur l'Ile qui resteront célèbres. Il collabore à l'agence Sygma et à l'AFP. Auteur de Il faut aimer la faiblesse des Hommes (2004), L'allégeance éphémère des Anges (2009)... En 2010, il édite un volume qui regroupe quatre années de reportage au coeur même des processions corses, Dio vi salvi Regina.

DESL: Voir LEANDRI Didier.

DESLIGNIERES André: (1880-1968)
Né à Nevers (Nièvre). Artiste peintre (paysages, nus, compositions). Graveur. Il séjourne en Corse. Il présente au Salon des Indépendants de 1920 quatre peintures intitulées Balagne, Cactus, Oliviers et Pailler, à celui de 1921, trois oeuvres: Balagne, Femmes corses et Etude (dessin), et, enfin, à celui de 1925, il présente Vanneurs corses. En 1925, il participe, à Paris, à l'exposition Les Peintres de la Corse. En 1939, il est présent à une exposition d'art sur la Corse, organisée par la Galerie L'Equipe, à Paris également.

DESMARETS Jean Baptiste François: Voir MAILLEBOIS (de) Jean Baptiste François.

DESPIAN Jules André: (1828-1860)
Né à Corti. Menuisier. En 1859, à Bastia, il est condamné à 15 ans de Travaux Forcés, pour meurtre avec circonstances atténuantes. Il décède à l'hôpital du bagne de Toulon (Var), en 1860.

DESPOIS André Jean-Antoine: (1783-1873)
Né à Foissy-sur-Vanne (Yonne). Beau-frère de l'architecte Henri de Gisors. Artiste peintre (historique). Il séjourne en Corse en 1927 et 1828. Auteur d'une oeuvre intitulée Vue générale de Corte prise sur la route de Bastia à Ajaccio exposée à Paris, en 1827, et d'une autre, en 1828, intitulée Une vue de la tour de Toga, près de Bastia, par temps orageux, exposée au Palais du Luxembourg, en 1830.

DESPREZ: (vingtième siècle)
Professeur de dessin au Lycée de Bastia. Il organise à Paris, en 1942, une exposition comprenant des toiles et aquarelles de Corse (Vieilles maisons de Cardo, Sous-bois d'Oliviers, Prunelli di Casacconi, Vallée du Fango, Hameau de San Marcello à Bigorno, Perspective plongeante de Campitello...).

DESSIOU Joseph Foss: (1769-1853)
Hydrographe à Londres. En 1793, il dessine une carte de la Corse.

DESTABAR Andrea: (quinzième siècle)
Evêque d'Aiacciu de 1422 à 1427.

DETOURBE Germaine: (vingtième siècle)
Artiste peintre. Elle présente au Salon des Artistes Français de 1949 une oeuvre intitulée Golfe de Porto (Corse).

DETTORI Frederico: (vers 1838-1895)
Artiste peintre né à Sassari (Sardaigne). Il exerce à Bastia (où il décède) à partir de 1886.

DEVOTE (Sainte): (troisième siècle)
Née à Querciu, sur le territoire de Lucciana. Jeune chrétienne, domestique chez une famille bourgeoise romaine d'Aleria (ou Mariana ou Lucciana ?). En 202, à Lucciana, elle est martyrisée à mort (fouettée ou trainée sur des pierres aigues ?) sur l'ordre du préfet romain Quintus Gabinius Barbarus. Sa dépouille, devant être enterrée à Petranera, se retrouve à Monaco (dont elle deviendra la patronne), suite à une tempête qui fait dériver l'embarcation qui la transporte. En 1820, elle est proclamée patronne principale de la Corse, conjointement avec Sainte-Julie.

DEVOTI Antoniu Dumenicu: (1786-1849)
Né à Bastia. Sculpteur.

DEVOTI Don Jean-Baptiste: (1818-1894)
Né à Bastia. Fils d'Antoniu Dumenicu. Sculpteur doreur. Il travaille à l'embellissement des édifices religieux de Bastia.

DEVOTI François: (1855-1896)
Né à Bastia. Médecin-chirurgien de marine. Lors d'une campagne à Phnom Penh, il accouche la reine du Cambodge. Chevalier de la Légion d'Honneur. Grand officier de l'Ordre Royal du Cambodge.

DEVOTI Toussaint Sauveur: (1859-1936)
Né à Bastia. Frère de François. Directeur fondateur des mines de phosphate de Tunisie. Directeur des chemins de fer de Tunisie. Bienfaiteur des hôpitaux, orphelinats, écoles et églises de Bastia.

DHORMOYS (ou d'HERMOYS) Paul: (dix-neuvième siècle)
Rédacteur du journal L'Assemblée Nationale. En 1871, il est nommé Préfet de Corse.

DIANA Gabriel: (né en 1942)
Né à Orbetello (Toscane). De mère française et de père italien. Artiste peintre. Sculpteur. Son Atelier d'art se trouve en Corse, près de Bastia, sur le cordon lagunaire de La Marana. Il partage son temps de travail entre la France et l'Italie. Très jeune il fréquente l'académie de peinture de Bastia, dirigée par le Grand Prix de Rome Hector Filippi. Inscrit aux Beaux-Arts de Brest en 1961, il passe 3 ans dans la Marine Nationale et dessine régulièrement sur la revue Cols Bleus. Ingénieur, il exerce à Milan en 1970, durant de nombreuses années. Il s'y perfectionne dans la peinture, la sculpture et les arts plastiques. Il rentre définitivement en Corse en 2000. Depuis sa formation d'ingénieur, le didactisme est devenu un propre pour lui: avec ses deux éditions Bronze et L'art du bronze par le feu, il emmène le lecteur à la découverte de la technique de la fusion du bronze à la cire perdue. Maintes fois primé dans différents pays (en France ses principales reconnaissances sont à Montmartre, au Louvre, au Palais de Chaillot, au Trocadéro, au Musée de la marine...), il est honoré par la République Italienne, qui lui décerne les insignes de Cavalliere dell'Ordine della Stella e della Solidarietà Italiana pour ses mérites artistiques. Ses travaux enrichissent dans le monde entier de prestigieuses collections privées, lieux publics, musées et fondations. Président de l'association culturelle Zénith. Fondateur du Dian'Arte Museum, à U Borgu, en 2009. Auteur de Sculpter ses émotions (2012).

DIANI François:
Co-auteur de Canta u Populu Corsu, en 1994, qui obtient le Prix du Livre Corse.

DIAS Junior: (vingtième siècle)
Né en Argentine. Artiste peintre. Il séjourne à Aiacciu en 1917. Auteur d'un portrait (au crayon rehaussé de couleurs) de Jean-Baptiste Bassoul (Souvenir de Dias Junior au peintre et amigo Bassoul), en 1917.

DI CARO Christophe: (né en 1984)
Professeur de philosophie. Comédien. Professeur de théâtre. Président de l'association l'Ecole de l'Acteur (EDLA). Président de l'association étudiante Storia 97, en 2005. Créateur de clubs de réflexion et de débat philosophique.

DICK Hermann: (1875-1958)
Né à Dûsseldorf (Allemagne). Artiste peintre. Il séjourne en Corse en 1913 et 1926. Il présente au Salon d'Automne de 1913 une peinture (Paysage Corse) et une aquarelle (Paysage en Corse).

DICK John: (dix-huitième siècle)
Citoyen anglais, fils du consul d'Angleterre à Tunis. Capitaine. En Mars 1736, il commande le navire qui débarque en Corse Théodore de Neuhoff.

DICK John (Sir): (1720-?)
Baronet. En Juin 1769, il est le consul anglais à Livourne, et reçoit dans sa demeure Pasquale Paoli, en fuite.

DIDIER Alfred: (1840-1892)
Né à Paris. Artiste peintre. Graveur. Il séjourne en Corse en 1887. Il exécute un grand nombre d'aquarelles et de lavis sur les paysages de Corse.

DIDON Henri Gabriel: (1840-1900)
Dominicain. Prédicateur. Ecrivain. Educateur. Disciple de Savonarole et de Lacordaire. En 1880, il est exilé au couvent de Curbara pendant 18 mois.

DIDVICK Yann: (?-1893)
Marin de l'escadre russe qui fait escale à Aiacciu en 1893. Il décède à bord de son navire (malade ou des suites de l'explosion d'une chaudière), et est enterré au cimetière de la ville.

DIEGHI Jean: (vingtième siècle)
Maire de Pitretu é Bicchisgià de 1925 à 1931.

DIEGHI Pierre: (1947-2008)
Originaire de Pitretu é Bicchisgià. Chanteur. Auteur. Compositeur. Animateur. Artiste peintre (acryliques sur toile ou sur bois). Créateur du personnage pour enfants Ziu Mirlinu.

DIEUDONNE Albert: (1889-1976)
Acteur de cinéma. Il incarne l'empereur dans le film Napoléon d'Abel Gance, tourné en Corse en 1925.

DIEULAFE Yvon: (1903-?)
Né à Béziers (Hérault). Artiste peintre (paysages). Il effectue de nombreux voyages en Corse entre 1925 et 1930. L'Etat lui achète en 1929 une oeuvre intitulée Saint Florent, le port par temps gris. Auteur des oeuvres Le port de Bastia, Le golfe de Porto (la tour Sarrazine), Ajaccio, la Cathédrale, Crique corse, Ajaccio, la place des palmiers (musée de Bastia)....

DIGUET Augustin: (vingtième siècle)
Né à Châteauroux (Indre). Artiste peintre (paysages). Il présente au Salon des Indépendants de 1933 une oeuvre intitulée En Corse.

DILASSER Bernard: (1948-2010)
Originaire de Bretagne. Journaliste. Il fait partie des journalistes "historiques" venus dès 1981, travailler à la création, à Aiacciu, de l'antenne insulaire de la chaine nationale FR3. Rédacteur en chef adjoint de France 3 Corse.

DIMARCANTONIO Eric:
Photographe professionnel installé à Porti Vechju. Il effectue plusieurs expositions sur différents thèmes. Auteur d'un reportage sur un camp palestinien au Liban. Amateur de l'Italie et des ses splendeurs.

DI MEGLIO Alanu: (né en 1959)
Né à Marseille. Originaire de Bunifaziu. Universitaire. Maître de conférences, en Sciences de l'Education, à l'Université de Corse. Poète. Ecrivain en langue corse. Auteur de nouvelles. Quelques-uns de ses poèmes sont publiés dans un recueil collectif, D'Oghje si, d'Odiu no, paru en 1995. Il collabore à la revue littéraire A Pian' d'Avretu, de l'association Embiu di Quinci (I Zizuli, 1991) et à la revue Bonnanova. Auteur de Macagni, recueil de nouvelles, et de Migrature, recueil de poésies, de Lochi mondu... Il participe à l'élaboration du Dictionnaire historique de la Corse, sous la direction de Laurent Serpentini, paru en 2006. Nommé directeur du Centre Culturel Universitaire en 2014.

DINGACCI Giovanni Crisostomo: ( 1730-?)
Peintre toscan installé à Bastia en 1769. On retrouve de ses oeuvres peintes à Bastia au moins jusqu'en 1793.

DINI Gennaro:
Metteur en scène italien. Acteur. Diplomate. Ingénieur. Architecte. Sculpteur. Musicien. Peintre. Il réalise deux films en Corse, La nuit d'un vendredi 13, en 1923, et Romanetti, le Roi du maquis, en 1924 (qui sort en 1926 sous le titre Hors la loi).

DINI Paolo: (1791-?)
Peintre lucquois. Il travaille à Bastia vers 1812.

DINNUS Titus Celer: (deuxième siècle)
Marin corse issu d'une famille ayant obtenu la nationalité romaine. Il sert dans la Flotte de Misène, sur la trirème Vesta, et meurt après 22 ans de service. Il est enterré à Misène.

DIO (de) Iacobus: (?-1615)
Jésuite. Enseignant au collège jésuite de Bastia. Il est inhumé dans la crypte de la chapelle Sant'Ignaziu du couvent.

DIOCLETIEN (Caius Aurelius Valerius Diocletianus): (245-313)
Empereur romain de 284 à 305. Sous son règne la Corse est érigée en province et voit son destin se séparer de celui de la Sardaigne. Voir Restitude.

DIODORE de Sicile: (premier siècle avant notre ère)
Historien grec. En 44 avant notre ère, il visite la Corse, et en décrit les habitants et les paysages. Il ne cite que seulement deux villes en Corse: Calaris (Cagliari en Sardaigne) et Nicée ou Nikaia(Mariana). Il évalue la population de l'Ile à 30000 personnes.

DIONISI Pierre (Pierre-Jean VIEILLEDENT): (1904-1976)
Né à Paris. Originaire de Chigliacci de Campulori (Sant'Andria di U Cotone). Artiste peintre. Sculpteur. Graveur. Médailliste. Premier Grand Prix de Rome de peinture en 1923 avec son Christ en croix. Il séjourne en Corse en 1924 (dans le Capicorsu et dans la région de Portu). Il y peint une centaine de toiles (paysages et types locaux). Il illustre également de nombreux ouvrages. En 1930, il se consacre à la sculpture (on trouve certaines de ses oeuvres à Aiacciu, Pitretu Bicchisgià, L'Isula...). Il décède en 1976, au Revest, dans le Var.

DIONISI René:
De Bastia. Auteur. Compositeur. Interprète. Auteur de Tombula per Bastia, hymne du Sporting-Club de Bastia, en 2011.

DIONISJ Bartolomeu: (dix-huitième siècle)
Député pour la communauté de E Valli d'Alisgiani, en Juin 1794, il participe à la Cunsulta Generale di Corti, qui approuve l'action de Pasquale Paoli et se prononce pour la rupture avec la France. Il adopte la Constitution du Royaume de Corse (anglo-corse), votée par la Cunsulta Generale, qui est une Constitution Monarchique, en 12 titres et 75 articles.

DIONYSIIS (de) Dionysius: (né vers 1610)
De I Pirelli d'Alisgiani. Chanoine d'Aleria. Poète. En 1638, il publie Illustrium Vivorum, et en 1668, Rime Toscane.

DI PIETRO Dumenicu: (dix-neuvième siècle)
Sous-préfet de Corti. En 1818, il est membre, puis membre correspondant en 1823, de la Société d'Instruction Publique du Département de la Corse.

DI RIENZI Emile Michelis: (1861-?)
Ecrivain. Journaliste. Il s'intéresse aux religions, aux sciences, aux hommes politiques et à la Corse. Directeur de la Société Parisienne des Etudes Spirites. Auteur de Croquis Corse (1903), Les petites églises (1929), Musée de cires: souvenirs d'un petit bourgeois (1933), Les religions ignorées (1939)...

DI RIENZI Emma: (1856-1940)
Née à Aiacciu. Epouse d'Emile Michelis. Poétesse. Elle écrit des nombreux recueils de poésie où l'on retrouve souvent la Corse. Elle écrit aussi pour beaucoup de revues comme la Dépêche Corse, Paris-Municipal, Normandie-Revue... Auteure de Eternelle Chanson (1896), L'Advenu (1899), Au rouet de la vie (1904), Aëlys (1910), Missel passionné (1910), Roselys (1911), Nuit nuptiale (1912), En province, sonnets (1914), La Magdaléenne (1924), Pour la Corse, le chant de l'Etrangère (1927), Le Livre de la fileuse (1929)... En 1929 elle écrit un poème en hommage au musicien Jacques Tessarech.

DI RIENZI Raymond (Raymond de Rienzi): (1890-1971)
Originaire d'Aiacciu. Fils d'Emile Michelis et d'Emma. Ecrivain. Auteur de Les Demoiselles Pigeonneau (1908), L'Avion qui partit d'Amérique (1928), L'Aventure sur la route, roman d'une faible femme et de sa petite auto (1925), Le Gamin passionné (1928), Tremblante et nue, (1931), Les Formiciens (1932), La Femme captive, roman d'une jeune détenue (1935)...

DI ROSA Hervé: (né en 1959)
Né à Sète (Hérault). Artiste peintre. Il séjourne régulièrement en Corse depuis les années 1990. Il expose à Aiacciu en 1996. En 1997, il exécute a fresca, une suite de fresques sur panneau, à Patrimoniu. Nouvelles expositions à Bastia et Aiacciu en 1999.

DISSARD Jean-Baptiste Victor: (vingtième siècle)
Préfet de Corse de 1935 à 1936.

DJIVANIDES Dimitri: (né en 1976)
Né à Aiacciu. Après avoir effectué une carrière de boxeur amateur, il quitte la Corse en 2007 pour les Etats-Unis, où il devient avocat international. Il est désormais installé à Bruxelles (Belgique).

DODDOLI Christophe: (né en 1966)
Né à Aiacciu. Chirurgien spécialiste en chirurgie thoracique. Professeur à l'Hôpital Nord de Marseille. Enseignant. Chercheur. Son nom est associé à la chirurgie robotique. Il reçoit la Médaille de la Ville d'Aiacciu en 2014.

DOIGNY ?: (dix-huitième siècle)
Officier français. En Mai 1769, il est avec la troupe française à Ponte Novu.

DOILLON-TOULOUSE Madeleine: (1889-1967)
Née à Vesoul (Haute-Saône). Artiste peintre (paysages). Elle séjourne en Corse. L'Etat lui achète Une ville corse, Corte, en 1924. Elle présente, au Salon des Indépendants de 1925 trois oeuvres intitulées Corte (Corse), Les Sanguinaires et Paysage corse, au Salon des Tuileries de 1926, A Calvi (Corse), Corti (Corse) et deux peintures intitulées Paysage, et au Salon des Indépendants de 1929, Le Fort d'Ile Rousse. Elle expose à Paris, en 1933 une oeuvre intitulée Corte.

DOLCEROCCA Vincent: (1956-1995)
Secrétaire permanent de A Cuncolta Naziunalista. En 1995, il est assassiné près de Bastia.

DOLENE Lucie (Lucienne CHIARONI): (née en 1931)
Originaire d'Auddè. Chanteuse (soprano). Comédienne. Epouse du musicien Jean Constantin.

DOLOVICI Bartulumeu: (1915-2009)
Né à Calvi. Poète. Gardien du souvenir de Ponte Novu. Joueur de culombu. Auteur de Veghja cù i Morti, en 1973.

DOLOVICI Marie Paule: (née en 1969)
Née à Bastia. Professeure des écoles. Ecrivain. Auteure d'un recueil de nouvelles, Ribella, paru en 2013, de Pasquale Paoli et la fille de l'aube, paru en 2017....

DOMARCHI Dominique: (1948-2011)
Originaire de Sant'Andria di U Cotone. Maire (radical de gauche) de Sant'Andria di U Cotone depuis 1983. Chargé de mission au Conseil Général de Haute-Corse, de 1998 à 2010, et à l'Assemblée Territoriale, de 2010 à 2011. Il est assassiné en 2011.

DOMARCHI Jean: (1916-1981)
Né à Linguizzetta. Universitaire et critique de cinéma. Il écrit pour la Gazette du Cinéma puis Les Cahiers du Cinéma. En 1959, il coopère avec Jean-Luc Godard sur son premier long métrage, A bout de souffle. Il joue également dans Le Signe du lion, de Éric Rohmer (1959), et Le Pélican, de Gérard Blain (1973). Auteur d'une thèse, soutenue en 1943, consacrée à la pensée économique de John Maynard Keynes et à son influence en Angleterre. Professeur notamment à l'Université de Dijon. Auteur de plusieurs ouvrages de philosophie et d'économie.

DOMETTI Jean (Jean GIACOMETTI): (né en 1950)
Né à Tunis. Originaire de Grussettu Prugna. Artiste peintre. Plasticien. Illustrateur (revue Avant-Quart de 1968 à 1970). Depuis 1985, il expose à Paris, Séoul, Berkeley, Venise, Londres, Saint-Petersbourg, Mexico, Beyrouth, Montréal, Dublin... Prix de la Jeune Gravure en 1988.

DOMINATI Alexandre:
Originaire de l'Alta Rocca. Pilote de ligne. Formateur dans l'aéronautique. Romancier. Auteur de Le Cerisier (2004), Le Loup (2005)....

DOMINATI Jacques: (1927-2016)
Né à Aiacciu. Originaire de Livia. Homme politique (droite libérale). Maire du IIIème Arrondissement de Paris de 1983 à 1995. Adjoint au maire de Paris (Jacques Chirac). Député de Paris de 1967 à 1981, puis de 1982 à 1993. Président de la Commission aux productions et échanges de l'Assemblée Nationale de 1986 à 1988. Secrétaire d'Etat auprès du premier ministre de 1977 à 1981. Sénateur de Paris de 1995 à 2004. Avec ses fils Philippe et Laurent, il est mis en examen en 2000 dans l'affaire des faux électeurs du IIIème arrondissement. Il est relaxé en 2006.

DOMINATI Jean: (?-1943)
Résistant. Il est tué par les Allemands lors des combats de Libération de la Corse de Barchetta-Campile, en Septembre 1943. Reconnu Mort pour la France.

DOMINATI Laurent Alain Stéphane: (né en 1960)
Originaire de Livia. Fils de Jacques. Homme politique (droite libérale). Député de Paris de 1993 à 2002 (arrondissements centraux). Secrétaire général de Démocratie libérale de 1998 à 2000. Conseiller de Paris (UMP). Avec son père Jacques et son frère Philippe, il est mis en examen en 2000 dans l'affaire des faux électeurs du IIIème arrondissement. Il est relaxé en 2006. Ambassadeur de France de Honduras en 2007 à 2010. Ambassadeur au Conseil de l'Europe en 2010. Auteur de Liberal, en 2014. Chevalier de la Légion d'Honneur.

DOMINATI Nicolas: (?-1943)
Résistant. Il est tué par les Allemands lors des combats de Libération de la Corse, à Livia, en Septembre 1943. Reconnu Mort pour la France. Son nom figure sur le Monument aux Morts de la commune de Bastia.

DOMINATI Philippe: (né en 1954)
Originaire de Livia. Fils de Jacques. Homme politique (droite libérale). Chef d'entreprise. Elu conseiller d'arrondissement de Paris (8ème) en 1989. Conseiller de Paris (UDF-PR) de 1989 à 2001. Président du groupe Démocratie Libérale de 1999 à 2003. Conseiller régional d'Ile-de-France de 1992 à 2004. Avec son père Jacques et son frère Laurent, il est mis en examen en 2000 dans l'affaire des faux électeurs du IIIème arrondissement. Il est condamné à 6 mois de prison avec sursis en 2006. Sénateur (non-inscrit) de Paris depuis 2004. Membre de la Commission des Affaires économiques du Sénat.

DOMINI Gaspard: (1829-1905)
Né à Massa di Sassarosso (Italie). Facteur d'orgues. Arrivé en Corse en 1863, il se marie en 1864 à U Fulgetu en Balagna où il s'installe. Il construit les orgues de Barrettali (1867), Erbalunga di Brandu (1870), U Fulgetu (orgue de maison privé, 1876), Cagnanu (1886) et I Cateri (1902). Il intervient également sur l'orgue de l'Anunciata di Corti (en 1863), sur l'orgue de Pedigrisgiu (en 1863), sur l'orgue de Castifaù (en 1863), sur l'orgue de Calinzana (accord, en 1866), sur l'orgue de Curbara (réparation, en 1873), sur l'orgue de l'Oratoire San Roccu de Bastia (réparations en 1882 et 1885), sur l'orgue de Porettu di Brandu (accord, en 1889), sur l'orgue de Santa Lucia di A Venzulà, depuis disparu (réparation, en 1889), et sur l'orgue de Montemaiò di Montegrossu (réparation, en 1897).

DOMINICI Anton Felice: (?-1853)
D'Isulacciu. Bandit. En 1853, il est tué par les gendarmes de Corti.

DOMINICI D.: (dix-huitième siècle)
Coauteur, en 1786, d'un ouvrage de logique et de métaphysique publié à Bastia, Logico Metaphysicum Tentatum (avec Francescu Antoniu di Caccia et Dumenicu Santini).

DOMINICI Dominique: (1826-1854)
Né à Olmeta di Capicorsu. Muletier. En 1850, à Bastia, il est condamné à 20 ans de Travaux Forcés, pour homicide volontaire. Il décède à l'hôpital du bagne de Toulon (Var), en 1854.

DOMINICI François (Fanfan): (né en 1944)
Né à Tagliu Isulaccia. Inspecteur des finances. Homme politique (divers gauche). Maire d'Alata de 1989 à 2007. Conseiller territorial de 2004 à 2010, puis en 2015 (il remplace Marc-Antoine Nicolai chez les Démocrates, Socialistes et Radicaux). Président de la Caisse de Développement de la Corse (CADEC). Président de la Commission des Finances de la Communauté d'Agglomérations du Pays Ajaccien (CAPA).

DOMINICI Gérard:
Originaire de Moltifaù. Artiste peintre (toiles, encres de chine). Il expose à Aiacciu en 1982 et 1983, à Luri, en 1997...

DOMINICI Ghjuvan Petru: (1923-2007)
Originaire de Sant'Andria di U Cotone. Homme de gauche. Syndicaliste. Conteur. Ancien combattant volontaire dès 1940. Membre de la Première Armée Française. Croix d'Honneur des Anciens Combattants.

DOMINICI Jean: (né en 1954)
Né à Guer (Morbihan). Chef d'entreprise. Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie Territoriale de Haute-Corse (CCIT2B) de 2011 à 2013 puis depuis 2016. Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Corse de 2011 à 2013. Conseiller général (divers droite) du canton de U Borgu de 2005 à 2015. Conseiller départemental (divers droite) du nouveau canton de U Borgu depuis 2015

DOMINICI Jean-Marie: (vingtième siècle)
Né à Aiacciu. Artiste peintre autodidacte (paysages). Il expose à la Galerie Bassoul d'Aiacciu, en 1949 et 1950.

DOMINICI Louis Charles: (né en 1935)
Né à Patrimoniu. Diplomate. Il tient d'importantes fonctions en France et à l'étranger. Spécialiste des relations internationales entre les pays du Nord et du Sud il a d'autre part acquis une large expérience dans les domaines les plus divers parmi lesquels on peut noter la communication, le développement ainsi que la vie culturelle, la démocratie locale. Plusieurs fois ambassadeur de France en Afrique et en Europe (Cameroun, Danemark, Sierra Leone, Albanie, Gabon, Italie). Ambassadeur de France auprès de l'ONU pour l'Alimentation et l'Agriculture (OAA/FAO) à Rome. En outre il a occupé le poste stratégique du Président du Conseil d'Administration du Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies. Conseiller général du canton de la Conca d'Oru de 1979 à 1985. Président de la Mutuelle des Affaires Etrangères en 2001. Consultant international. Créateur de la publication mensuelle La Lettre de l'Afique en 2009. Auteur de plusieurs essais politiques et romans (Corse, Message à tous ceux qui nous gouvernent, paru en 2003, De l'Identité des Corses (2010)...). Elu membre titulaire de l'Académie des Sciences d'Outre-Mer en 2014. Commandeur de la Légion d'Honneur. Grand Officier de l'Ordre de Malte. Commandeur de l'Aigle Aztèque (Mexique). Médaille d'Or de l'Ordre de Mère Thérésa.

DOMINICI Sébastien (DOMI):
Artiste peintre. Il réalise des décorations sur ses planches de surf.

DOMINICI Thierry: (né en 1971)
Originaire de Bastia. Docteur en science politique. Spécialiste de la Corse politique (nationalisme, violence, identité politique...) Chercheur à l'Université de Corse, où il mène une enquête sur la Politisation des jeunes de 15 à 20 ans. Auteur de Le nationalisme dans la Corse contemporaine (2004).

DOMINICI Toussaint: (né en 1953)
Né à Bastia. Artiste plasticien. Il appartient au mouvement A.R.T.E. dans les années 1980. Il expose à Aiacciu, Corti, Bastia...

DOMINIQUE Pierre: Voir LUCCHINI Pierre Dominique.

DOMISTRIA: Voir ISTRIA Dominique.

DOMITIEN (Titus Flavius Domitianus): (51-96)
Empereur romain de 81 à 96. Voir POMUSIANUS Metius.

DONATI Anghjulu Filippu: (dix-huitième siècle)
Député pour la communauté de Ferringule, en Juin 1794, il participe à la Cunsulta Generale di Corti, qui approuve l'action de Pasquale Paoli et se prononce pour la rupture avec la France. Il adopte la Constitution du Royaume de Corse (anglo-corse), votée par la Cunsulta Generale, qui est une Constitution Monarchique, en 12 titres et 75 articles.

DONATI Charles Guérin Joseph Louis: (1891-1945)
Né à Belley (Ain). Originaire de Bastia Préfet d'Eure-et-Loir (1940), de la Côte-d'Or et de la région de Dijon (1941) et du Maine-et-Loire et de la région d'Angers (1943). Il est révoqué en 1945 pour collaboration. Officier de la Légion d'Honneur.

DONATI Luiggi: (dix-huitième siècle)
Bastiais. Pievanu de Casacconi. En 1730, lors de l'insurrection corse, pour calmer les insurgés, il est envoyé par l'évêque de Mariana Agostino Saluzzo, pour convaincre les hésitants, au couvent des Franciscains de Tavagna. Il se retire à Gênes. En Mars 1734, le gouverneur Pallavicini décide de l'envoyer auprès de Ghjacintu Paoli afin de tenter d'apaiser les velléités des Naziunali.

DONATO (DONATUS): (septième siècle)
Evêque de Mariana. En 649, il participe au Concile de Latran.

DONGHI Agostino: (?-1645)
Evêque d'Aleria de 1643 à 1645.

DONGHI Giovanni Stefano: (dix-septième siècle)
Evêque d'Aiacciu de 1654 à 1655.

DONGRADI Guy:
Enseignant. Proviseur honoraire. Maire de Scolca de 1980 à 1996. Vice-président du Centre d'Arts polyphoniques de la région Corse. Vice-président des Jeunesses Musicales de France (JMF). Président des Jeunesses Musicales de la Méditerranée. Membre du Conseil Economique Social et Culturel (CESC) de la Corse. Membre de l'Union pour la Méditerranée. Distingué Personalité culturelle qualifiée en 2011.

DONMARTINI Francescu: (vingtième siècle)
Elu maire de Castellu di Rustinu en 1925.

DONMARTINI Ghjuvan Matteu: (dix-neuvième siècle)
Elu maire de Castellu di Rustinu en 1879.

DONSIMONI Filippu (Jacques Philippe) dit Sette Zani (Sette Anni): (1801-1849)
Né à Pedicroce. Laboureur. Bandit redouté dans le Diquà. En 1839, à Bastia, il est condamné à 10 ans de Travaux Forcés, pour vol par effraction. Il décède à l'hôpital du bagne de Toulon (Var), en 1849.

DONSIMONI Godefroy: (1924-2012)
Né à Saïgon (Indochine). Originaire de Sorbu Occagnanu. Résistant (membre des Forces Françaises de l'Intérieur (FFI) au sein du réseau Benisti). Médaille de la Résistance. Médaille de la Déportation.

DONSIMONI Jacques Philippe dit Sette Zani: (1801-1849)
Né à Pedicroce. Laboureur. En 1839, à Bastia, il est condamné à 10 ans de Travaux Forcés, pour vol par effraction. Il décède à l'hôpital du bagne de Toulon (Var), en 1849.

DONSIMONI-CALENDINI Simone: (né en 1952)
Conseillère territoriale (divers gauche) de 2010 à 2015.

DONZELLA Emmanuel: (né en 1968)
Né à Aiacciu. Acteur de théâtre et de cinéma. Comédien. Humoriste. Musicien. Chanteur auteur-compositeur-interprète.

DONZELLA Roccu: (dix-huitième siècle)
Pilote du port d'Aiacciu. En Septembre 1799, à cause du mauvais temps, il guide dans le port la flotte de Napoléon Bonaparte, qui rentre d'Egypte.

DORAZIU Pierre:
Militant nationaliste. Il participe à la création de la Cunsulta di i Studienti Corsi (CSC), en 1974.

DORCI André: Voir GIUSTI Antoine Joseph.

DORIA Agostino: (seizième siècle)
Génois. Gouverneur de la Corse en 1574, il succède à Giovan Anton Pallavicini. Il est remplacé en 1576, par Andrea Centurione. Il est à nouveau gouverneur en 1591, en remplacement de Filippo da Passano. En 1592, il est remplacé par Stefano Spinola.

DORIA Aïtone (Antonio): (?-1346)
Génois. Amiral des Gibelins. Vicaire génois de Bunifaziu. En 1330, il fait une première incursion en Cinarca, tenue par Ranieri di Cuzzà, neveu de Ghjudice di Cinarca, et allié d'Aragon. En 1336, il récidive et débarque en Corse. Il prend possession du château de Cinarca après en avoir chassé Ranieri di Cuzzà. Il s'allie à Arrigu della Rocca, dit Strambu, fils de Ghjudice di Cinarca et seigneur de Taddà; tous deux projettent alors de conquérir le sud de la Corse. En 1337, après la mort de ce dernier, il vend le château de Cinarca à Guidu della Catena, de Vicu, et rentre à Gênes, pour ne plus jamais revenir en Corse.

DORIA Andrea: (1466-1560)
Amiral génois. En 1502, il est en Corse sous les ordres de son cousin Nicolo Doria. En 1507, Gênes l'envoie comme commissaire. Il débarque à Bastia, regroupe ses alliés corses de la Terra di U Cumunu, et rejoint Aiacciu. Il dispose d'une troupe de 450 hommes pour combattre Rinucciu della Rocca. Il empêche les émissaires du Roi de France, envoyés à la demande de l'Ufficio di San Giorgio, de rencontrer Rinucciu della Rocca afin qu'il cesse ses attaques contre les intérêts génois en Corse. Il fait échouer les tractations entre Rinucciu della Rocca et les émissaires français. Il veut la ruine totale de ce dernier. Il adresse un rapport à l'Ufficio di San Giorgio sur ses actions en Corse. En 1508, il fait le maximum pour en finir avec Rinucciu della Rocca. Il met à feu et à sang toute la contrée de La Rocca. Il fait amener à Sartè le deuxième fils de Rinucciu della Rocca, détenu comme otage à Gênes depuis Juin 1503. Il lui propose la liberté de son fils contre sa capitulation; celui-ci refuse. En 1509, Rinucciu della Rocca est reçu à Gênes par le gouverneur français Rodolphe Lanoy. Déçu de cette reconnaissance, il rentre à Gênes, après avoir congédié ses troupes. En 1540, il est chargé, avec ses neveux Gianettino, Erasmo et Giorgio, et le comte Orsini, de chasser les Turcs, des rives de la Méditerranée orientale. Il dispose de 80 galères. En 1553, commandant suprême des forces de terre et de mer de Gênes, il va déclencher la contre-attaque génoise, contre le débarquement en Corse des Français et de leurs alliés. Il est secondé par son lieutenant Agostino Spinola. En 1554, sa mission terminée, sollicité par la cour d'Espagne, il doit quitter la Corse. Il confirme Agostino Spinola à la tête de toute les forces de l'Ile. En 1556, il accorde la noblesse à Ghjuvan Luca Franceschi, de Centuri, ainsi qu'à d'autres Corses, restés fidèles à Gênes.

DORIA Antonio: (seizième siècle)
Marin génois. En 1534, il capture trois galères barbaresques dans les parages du littoral corse.

DORIA Antonio: (1801-1871)
Né à Bunifaziu. De nationalité française. Activiste. Il évolue dans les milieux du Carbonarisme génois. Membre de la Giovine Italia.

DORIA Antonio Geronimo Vincente Luciano: (1788-?)
Né à Gênes. Juge de paix du canton de Bunifaziu.

DORIA Bartolomeo: (quinzième siècle)
Pirate génois. En 1497, il chasse les galères génoises, transitant dans le canal de Corse. Il trouve refuge dans les ports du Capicorsu, grâce à l'asile que lui accorde Ghjacumu Santu da Mare, au grand dam des Génois.

DORIA Battistino (ou Pierbattista): (?-1454)
Génois. En 1454, il succède au gouverneur Salvago de Salvago. La Corse entière est alors sous la domination de l'Ufficio di San Giorgio. Malade, il meurt lors du siège de Cinarca. Il est remplacé, en tant que gouverneur, par Paolo Luiggi Maruffo.

DORIA Benedetto Andrea: (1722-1794)
Génois. Né à Ruglianu. Dernier évêque d'Aiacciu, en 1759, avant le Concordat. Neveu de Bernardino Centurione, son prédécesseur. En Mai 1772, à Bastia, en l'église de La Cuncezzione, il assiste à la Deuxième Assemblée des Etats de Corse. Il y fait appel, en vain, à la générosité du Roi de France pour alléger le poids de ses charges en Corse. En Mai 1775 et Mai 1777, il préside, toujours à Bastia, les séances ordinaires de la Quatrième et de la Cinquième Assemblée des Etats de Corse. En Mai 1779, lors de la Sixième Assemblée des Etats de Corse, il est élu député du Clergé pour aller à la Cour de France. En Juin 1781, lors de la Septième Assemblée des Etats de Corse, il déclare que la principale raison de la misère en Corse est peut-être le défaut de manufacture. Malade, il ne peut assister, en Mai 1785, à Bastia, aux séances de la Huitième Assemblée des Etats de Corse. En 1787, l'évêché d'Aiacciu lui rapporte 12000 livres annuelles. En Août 1789, à Aiacciu, la population le prend à parti car il refuse d'entreprendre la réfection de la cathédrale. Il est enlevé et doit verser une caution de 4000 livres afin de faire commencer les travaux. En 1790, il se retire à Ruglianu, après avoir refusé de prêter serment à la révolution française. En 1791, il émigre à Gênes. Il meurt à La Spezia en 1794.

DORIA Branco: (quinzième siècle)
Responsable génois de la Cinarca et du Dilà en 1416, il est mis en place par le gouverneur Abramo da Campofregoso. En 1417, il est confirmé dans ses fonctions de lieutenant d'Abramo da Campofregoso, qui a pris possession de l'Ile en son nom personnel, et non en celui de la République.

DORIA Camillo: (dix-huitième siècle)
Génois. En Juin 1730, il débarque en Corse avec le nouveau gouverneur Francesco Gropallo, en tant que commissaire syndicateur. Il transmet l'armistice de quatre mois proposée par les évêques de Mariana et d'Aleria à Gênes. En Septembre, Girolamo Venoroso étant rappelé à Gênes, il le remplace dans ses fonctions de commissaire politique général. En Octobre, il essaie vainement de procéder à l'élection des Nobili Dodeci, mais 60 procureurs seulement sur 175 sont présents. Il insiste pour que Ghjacintu Paoli figure parmi les élus. Il écrit à Gênes que les chefs des révoltés promettent au peuple l'aide de l'Espagne. En Décembre, avec un millier d'hommes, il fait occuper les collines, du couvent des Capucins de San Ghjuseppu au fort de Monserratu. Il écrit à Gênes que Capucins et Franciscains parcourent effrontément la Corse pour y répandre des sentiments hostiles au Gouvernement Sérénissime. En 1731, il est rappelé à Gênes et est remplacé par Ghjuvanni Battista Grimaldi. Avant de quitter la Corse, il intercepte et transmet à Gênes un mémoire que des Corses rebelles adressent au Roi d'Espagne Philippe V, et où ils offrent à l'infant Dom Carlos, le Duc de Parme, la souveraineté de l'Ile. En Juillet 1731, il est à nouveau nommé commissaire général extraordinaire en Corse. En Août, il commande 3000 Génois qui se mettent en campagne contre les insurgés corses, avec les troupes germaniques du baron de Wachtendonck. En Janvier 1732, à la tête des troupes génoises, il est battu à Calinzana par les Naziunali. En Mai, il participe à une conférence, à Corti, où des nouvelles conventions entre Corses et Génois, garanties par l'Empereur Charles VI, sont énoncées en un Traité (Concessioni Graziose) réglant d'une façon satisfaisante les exigences des Naziunali.

DORIA Constantino: (dix-septième siècle)
Génois. Gouverneur de la Corse en 1636. Il succède à Baldassare Giustiniani. Il est remplacé, en 1638, par Giovanni Battista Lasagna.

DORIA Domenico: (seizième siècle)
Juriste génois. En 1571, il est chargé, avec deux autres juristes génois et deux corses, de mettre au point les nouveaux statuts de la Corse (I Statuti Civili e Criminali), qui comprennent 57 chapitres de droit civil et 80 de droit criminel.

DORIA Erasmo: (seizième siècle)
Génois. Neveu d'Andrea. En 1540, avec son oncle, il mène la chasse aux Turcs en Méditerranée.

DORIA Francesco: (seizième siècle)
Génois. En 1531, Gênes l'envoie en Corse en tant que commissaire extraordinaire, avec mission d'inspecter les fortifications de l'Ile.

DORIA Francesco Maria: (quinzième siècle)
Génois. En 1471, il exempte, par lettres patentes, Abramu di Belgudè, de charges ordinaires et extraordinaires, et lui attribue une pension de cent quatre-vingt écus d'or.

DORIA Francesco Maria: (dix-septième siècle)
Génois. Gouverneur de la Corse en 1687. Il succède à Agostino de Franqui. Il est remplacé, en 1689, par Giovanni Prato.

DORIA Geronimo: (seizième siècle)
Evêque du Nebbiu de 1536 à 1538.

DORIA Gianbattista: (seizième siècle)
Génois. En 1526, il est gouverneur de la Corse, en remplacement de Gerolamo da Rapalle. Gianbattista da Varese lui succède en 1527.

DORIA Gianettino: (seizième siècle)
Génois. Neveu d'Andrea. En 1540, avec son oncle, il mène la chasse aux Turcs en Méditerranée. A La Girolata, il met fin à leurs exactions grâce à la stratégie de son oncle, l'amiral Andrea Doria.

DORIA Giorgio: (1522-1590)
Génois. Neveu d'Andrea. En 1540, avec son oncle, il mène la chasse aux Turcs en Méditerranée. En 1558, il arrive en Corse en qualité de commandant en chef des armées génoises, pour combattre les Français et leurs alliés corses. Il tente un coup de main sur Bunifaziu, où il échoue, il attaque alors Lucciana, sans plus de succès. Il prend la tour de Padulella. Puis, il attaque Borgu di Mariana, où se tiennent deux compagnies françaises. Avec 800 fantassins, une vingtaine de cavaliers et 200 hommes de Giovanni Spinola, il surprend les Français et Borgu tombe. En 1559, il fait pendre Silvestro Romano, l'instigateur d'une trahison visant à livrer Bastia aux Français. En 1562, en tant que commissaire, il fait restaurer la forteresse de San Fiurenzu. En 1563, il continue les travaux de renforcement de la défense de l'Ile, en fortifiant Aiacciu et les places maritimes. En 1568, il est nommé gouverneur de la Corse. Il remplace à ce poste Francesco Fornari. Il ordonne aux pièves de la Casinca et de l'Alisgiani d'envoyer dans les six jours, quatre notables par piève pour lui prêter serment de soumission. Il réunit tous les alliés de Gênes, et se met en campagne dans l'Alisgiani; il marche sur Pianellu où se trouve Alfonsu d'Ornanu. Il enlève Corti et Santa Lucia di Mercuriu. Hormis Ghisoni, tout le Diquà est soumis. Quelques Corses résistent dans le Niolu (une vingtaine de chefs, suivis chacun par une dizaine de paysans). En 1569, sur l'initiative de l'évêque de Sagone Gerolamo Leone, il accepte une négociation avec Alfonsu d'Ornanu. Après le départ de celui-ci pour l'exil, il tient une Vedutà à Bastia. Une amnistie générale y est décrétée, et les nouveaux Nobili Dodeci qui devront gouverner avec lui y sont élus, selon la coutume. Gênes le nomme Général de toutes les armées du Regnum di Corsica, et Gouverneur. Il décide de faire construire sa maison à Casabianda, près d'Aleria. Puis, il part en tournée, accompagné de Luziu della Casabianca. Il est à U Viscuvatu, puis à Calvi, où il traite divers problèmes concernant l'huile et le blé. En 1570, il décide de reconstruire le site romain d'Aleria. Il est remplacé, comme gouverneur, par Giovan Antonio Baciadone. Il quitte la Corse et rentre à Gênes comblé de gloire et d'honneurs.

DORIA Giovanni: (seizième siècle)
Génois. En 1511, il est gouverneur de la Corse, en remplacement de Raffaello de Canevalli. Tomaso Bulgaro lui succède en 1512.

DORIA Giovanni Andrea: (seizième siècle)
Génois. Petit-neveu d'Andrea. En 1555, envoyé en renfort par Gênes pour combattre les Français et leurs alliés corses, il débarque à San Fiurenzu avec 25 galères et trois compagnies; deux d'entre elles sont destinées à Calvi, la troisième, à Bastia. Il ordonne de terminer la destruction de la forteresse de San Fiurenzu, jugée trop insalubre. En contrepartie il renforce la tour de La Mortella, et fait construire une autre tour, en face, sur la rive opposée du golfe du Nebbiu. Il bat la flotte française de l'amiral Paulin de La Garde, devant Calvi. En 1556, il commande une flotte génoise de douze galères, qui doit reprendre Bunifaziu aux Français. La flotte génoise (moins deux galères, qui ont coulé dès leur départ), arrive au large de Porti Vechju. Une nouvelle tempête coule neuf autres galères. Recueilli par la dernière galère, il rentre à Gênes. En 1558, il commande une flotte génoise qui croise au large de la Corse, et canonne les murs d'Algaiola. En 1564, il commande une expédition de vingt-deux galères (dix-neuf espagnoles et trois génoises) qui arrivent à Bastia avec deux mille cinq cents soldats espagnols, pour combattre Sampieru Corsu. Avec 1000 hommes (Allemands et Italiens), il s'embarque pour Porti Vechju. La ville capitule. Il en fait massacrer la plupart des habitants. Il met le cap sur Bunifaziu. Puis, ayant abordé à Ulmetu, fait route sur l'Istria. L'affrontement avec Sampieru Corsu a lieu à Santa Maria Sichè. Le Corse est battu et blessé, le château d'Istria tombe aux mains des Génois. Puis, il prend Sartè. Une fois la ville prise, il s'embarque pour Gênes, laissant à Stefano Doria le soin de poursuivre la campagne contre Sampieru Corsu.

DORIA Giovanni Battista: (dix-septième siècle)
Génois. Commissaire de Bunifaziu. En 1645, il crée des fosses aménagées pour conserver les réserves de grain; l'une se trouve à la Piazza Lomellina et elle est prévue pour les besoins des habitants, tandis qu'une autre ne sert qu'à la garnison.

DORIA Giovanni Geronimo: (?-1703)
Génois. Evêque du Nebbiu de 1671 à 1703. Il succède à Francesco Camillo da Mare. En 1691, il offre à San Fiurenzu, pour l'église Santa Maria di Nebbiu, une statue en marbre de La Vierge et l'Enfant. Il meurt en Corse en 1703.

DORIA Guiseppe Maria: (dix-huitième siècle)
Génois. Sénateur. En Juillet 1754, il est nommé gouverneur de la Corse, en remplacement de Giovanni Giacomo Grimaldi. Il arrive en Corse en Août. En Mai 1755, il annonce au Sénat de Gênes qu'un certain Pasquale Paoli, frère de Clémente Paoli est arrivé de Porto Longone, et qu'il est en train d'acquérir du crédit dans l'esprit des rebelles. En Février 1757, il reçoit Mariu Emmanuelle de Matra, qui est de retour en Corse. Il est remplacé, en 1759, par Gian Battista de Sopranis.

DORIA Imperialis: (seizième siècle)
Evêque de Sagone de 1528 à 1544.

DORIA Inghetto: (treizième siècle)
Frère de Luchetto. En 1290, il remplace son frère, malade, pour continuer la guerre contre Ghjudice di Cinarca.

DORIA Jacobu (Ghjacumu): (1809-1866)
Né à Bunifaziu. Poète en langue italienne. Il traduit des poèmes bibliques, des oeuvres d'Anacréon, Sapho, Homère, Virgile, Bion, Moschus... Auteur d'une étude en italien sur Pasquale Paoli parue en 1866. Partisan des idées libérales, il suit les activités du Risorgimento.

DORIA Jacopo: (treizième siècle)
Annaliste génois, frère d'Oberto. En 1284, avec ce dernier, il cède à la République leur château de Calvi (pour la somme de 7000 genovini).

DORIA Lamba: (seizième siècle)
Génois. En 1552, il est gouverneur de la Corse, en remplacement de Francesco Passagio. Il est destitué peu après par l'Ufficio di San Giorgio. Marsilio Fieschi lui succède, en 1553.

DORIA Luchetto: (?-1290)
Génois. Vicaire général de la Corse. Seigneur de Belgudè. En 1289, il est chargé par le pape Nicolas IV de rétablir l'autorité de la République de Gênes sur l'Ile. Il débarque à Pruprià, et il fait la chasse aux partisans de Ghjudice di Cinarca. Durant toute l'année 1289, il combat le seigneur corse et ses partisans, sans pour cela l'affaiblir. Malade, il rentre à Gênes, où il meurt en 1290.

DORIA Nicolo: (seizième siècle)
Militaire génois. En 1502, il débarque en Corse avec 900 soldats, pour affronter Rinucciu della Rocca. En 1503, il occupe Ulmetu. Il s'allie Ghjudice et Francescu della Rocca, les fils de Carlu, et peu à peu, toute la population de La Rocca. Puis il occupe Bariccini, le fief de Rinucciu della Rocca. Il obtient une autre victoire à Roccatagliata, défendue par Ghjuvanninellu della Casabianca. Rinucciu della Rocca est battu et se rend. Sa répression contre les Corses qui ont combattu avec Rinucciu della Rocca est terrible. Il exile en Sardaigne tous les notables qui ont pris les armes contre l'Ufficio di San Giorgio. Puis il rentre à Gênes. La Corse est à nouveau sous la coupe de l'Ufficio di San Giorgio. En 1504, devant le retour d'exil de Rinucciu della Rocca, Gênes le renvoie en Corse, avec le titre de commissaire. Il débarque à Aiacciu, avec une grosse troupe de soldats. Il emprisonne Francescu della Rocca, qu'il soupçonne d'avoir rallié Rinucciu della Rocca, avec son frère Ghjudice. Puis, devant l'ampleur du soulèvement mené par Rinucciu et Ghjudice della Rocca il demande des renforts à Gênes. Le gouverneur Lazzaro Pichinotti lui envoie les Caporali de la Terra di U Cumunu (di Casta, d'Omessa, di Campucassu), soit en tout 400 hommes. En 1505, il regroupe ses forces à Aiacciu (2500 soldats). Il essaie de reprendre l'Istria, mais à cause de l'hiver il échoue et rentre à Aiacciu. Au printemps, il reprend le combat et s'installe à Pruprià et à Sartè. Il parvient à faire assassiner Ghjudice della Rocca, l'allié de Rinucciu, par Petrantone di Ciamanaccia. Il fait ensuite décapiter Francescu della Rocca, prisonnier depuis Août 1504, et l'aîné des deux fils de Rinucciu della Rocca, détenus en otage depuis Juin 1503. En 1506, la répression terminée, il rentre à Gênes.

DORIA Nicolo: (seizième siècle)
Génois. Neveu d'Andrea. En 1556, il épouse Barbara da Mare, fille de Giacomo Santo II, et veuve du Génois Pietro Giovanni de Negroni.

DORIA Oberto: (treizième siècle)
Militaire génois. Frère de l'annaliste Jacopo. En 1277, il défend le district de Bunifaziu, attaqué par Ghjudice di Cinarca. En 1284, avec son frère Jacopo, il cède à la République leur château de Calvi (pour la somme de 7000 genovini).

DORIA Pelegro Vittorio: (1660-1740)
Génois. Commissaire de la République de Gênes à Bunifaziu en 1710-1711 et 1723-1724. A l'origine de la famille Doria de Bunifaziu.

DORIA Pietro Battista: (?-1454)
Génois. En 1453, l'Ufficio di San Giorgio le nomme commissaire de la Corse. Il débarque à San Fiurenzu. Il en chasse Vincentellu d'Istria II et le Catalan Juan Villamarina, puis il prend possession de Biguglia, Corti, Bastia, Calvi et Bunifaziu. Il fait construire une enceinte bastionnée autour de San Fiurenzu. Il assiège Simone da Mare II, seigneur de San Columbanu, pour le forcer à se reconnaître vassal de Gênes. Puis, il délègue ses pouvoirs à Michele de Germani, l'évêque de Mariana, et rentre à Gênes où il meurt peu de temps après.

DORIA Pietro Mateo: (treizième siècle)
Génois. Podestat de Bunifaziu en 1278.

DORIA Raffaello: (seizième siècle)
Génois. En 1516, il est gouverneur de la Corse, en remplacement de Leonello Lercari. Giovanni da Passano lui succède en 1517.

DORIA Sebastiano: (seizième siècle)
Génois. En 1529, il est gouverneur de la Corse, en remplacement de Giovanni de Salvago. Cosimo Damiano Giustiniani lui succède en 1530. En 1532, il est de retour en Corse, comme commissaire extraordinaire, pour faire commencer des travaux de construction de tours littorales. En 1533, il estime que la ville de Corti doit, soit être dotée d'une véritable garnison, soit voir détruire ses fortifications.

DORIA Simone: (dix-septième siècle)
Génois. En 1641, Paolo de Gentile lui doit 70000 lires.

DORIA Stefano: (1522-1580)
Général génois. En 1564, Gênes l'envoie en Corse, avec trois galères et trois mille hommes, pour combattre Sampieru Corsu. Il fait fonction de gouverneur, en remplacement de Cristoforo Fornari. Il va appliquer la politique de la terre brûlée (123 villages détruits). Il reprend U Viscuvatu, après Algaiola et Vulpaiola. Il fait brûler le village d'Olmu, où, un soldat génois, accusé de vol par les habitants, est tué par ceux-ci. Il attaque Cervioni, où les Corses sont obligés de se replier, laissant une vingtaine de morts, et énormément de blessés (plus de six cents), dont la plupart périront, faute d'assistance. Les Génois enregistrent de leur côté une soixantaine de tués. Cervioni est mise à sac par les Génois, qui se retirent ensuite à A Padulella, dans la plaine de la Casinca. Puis, avec son armée, il rentre à Bastia. Après avoir reçu le renfort de Giovanni Andrea Doria, depuis le Campumoru, il s'embarque pour Aiacciu, puis marche sur Bastelica. Après plusieurs affrontements avec les troupes corses, il rentre à Aiacciu. Il a perdu 400 soldats dans les combats. En 1565, il s'embarque pour Calvi, et rejoint San Fiurenzu par la mer. Puis il est à Bastia. Ensuite, il quitte la citadelle de Bastia, avec sa troupe et 200 Sardes envoyés par Philippe II, le Roi d'Espagne et de Sardaigne. Après quelques combats, il rentre à Bastia. Sampieru Corsu ayant décidé de dévaster et de brûler toute la Casinca, par représailles, il ravage les pièves de Tavagna et de Moriani, favorables au Corse. Gênes lui adresse les instructions de dévaster l'Ile. Obéissant aux ordres, il se remet en campagne avec les renforts espagnols de Lorenzo Figueroa. Les terres de Caccia, du Rustinu, du Fiumorbu et du Boziu sont ravagées. Il rend compte de son action à Gênes, justifiant et vantant sa politique de dévastation. Les Espagnols quittent la Corse, rappelés par leur Philippe II. Resté seul, il rentre à Bastia, et le calme revient. Puis, il s'attaque aux récoltes de blé (à Petralba, Caccia, Ascu). Les Corses réagissent et, avec 200 hommes seulement, ils attaquent, en vain, les Génois à Torre d'Omessa. Ils y sont battus. Il continue alors son œuvre de destruction à Omessa et Suveria, et rentre à Bastia, en dévastant tout sur son passage. Quand il arrive à Bastia, il a détruit trente-sept des villages les plus importants de l'Ile, plus une centaine de hameaux. Il quitte Bastia avec 700 hommes, et rejoint Raffaello Giustiniani à San Fiurenzu. Par la vallée de l'Ostriconi, il remonte sur Ponte à A'Leccia et Corti. Sampieru Corsu l'attend à Stretta, au-dessous d'Omessa. Il bat le Corse et fait route sur Corti. Il encercle la ville. Ses deux canons ouvrent une brèche dans les murailles de la forteresse, ce qui permet l'assaut de ses fantassins. Corti est prise. Il fait raser le fort et s'apprête alors à retourner à Bastia. Après avoir évité un nouveau guet-apens de Sampieru Corsu à Stretta, il arrive à Ponte à A'Leccia. Il repart vers la plage d'Ostriconi avec Sampieru Corsu toujours à sa poursuite. Malgré un accrochage à Ponte Rottu, il arrive sur la plage d'Ostriconi. Il renvoie ses deux canons à Calvi et rejoint San Fiurenzu où il laisse trois compagnies. Puis, il rentre à Bastia, où, malade et fatigué, il quitte la Corse et s'embarque à San Fiurenzu pour rejoindre Gênes. Il est remplacé, en tant que gouverneur, par Giovan Pietro Vivaldi.

DORIGNAC Georges: (1879-1925)
Né à Bordeaux. Artiste peintre (paysages, nus, figures). Il séjourne en Corse où il peint L'Ile Rousse (Corse).

DORIOT Jacques: (1898-1945)
Homme politique français. Fondateur, en 1936, du Parti Populaire Français d'orientation fasciste. En 1937, il est en Corse, avec Simon Sabiani, pour dynamiser le PPF insulaire.

DORVILLE Jean: (1901-1986)
Né à Paris. Artiste peintre. Décorateur. Dessinateur caricaturiste. Il séjourne en Corse au début des années 1950. Il expose à la Galerie Bassoul d'Aiacciu, en 1954 (La Citadelle, Bastia, La baie d'Ajaccio...).

DOSQUET Emile, dit SAINT-ELME: (1855-1884)
Né à Nancy. Militaire, il est lieutenant, puis journaliste républicain-radical en 1879. En 1881, il est à L'Avenir Politique, d'inspiration opportuniste, à Marseille. En 1883, il débarque à Aiacciu pour y créer le journal Sampiero. Un violent incident l'affronte au préfet André de Tremontels. Il subit un passage à tabac et, évanoui et en sang, il est conduit en prison. Il est libéré quelques jours plus tard. Il comparait, libre, devant le tribunal d'Aiacciu, pour outrage au préfet et coups et blessures. Il est condamné à 5 ans de prison. Il fait appel. Il déclare dans le Sampiero que sa vie est en danger en Corse. En 1884, à Aiacciu, vers minuit, à la sortie du spectacle du théâtre Saint Gabriel, il est roué de coups et abandonné inanimé sur le pavé. Il doit être hospitalisé à Marseille. Porté sur un fauteuil, il passe devant la Cour d'Appel de Bastia. Il est défendu les avocats de Montera et Ceccaldi. Il décède... avant la fin de son procès en appel, sans doute victime de tous les coups reçus... Il est enterré dans le cimetière de Bastia.

DOUMER Paul: (1857-1932)
Né à Aurillac (Cantal). Homme politique. Député (droite) de 1888 à 1910 (Aisne et Yonne). En 1894, ministre des Finances, il propose l'abrogation des Arrêtés Miot de 1801). Gouverneur général de l'Indochine de 1896 à 1902. Président de la Chambre des Députés en 1905 à 1906. Sénateur (de droite) de la Corse de 1912 à 1931. Ministre d'Etat chargé des Finances en 1921 et 1925. Président du Sénat de 1927 à 1931. Président de la République Française en 1931. Il est assassiné à Paris, en 1932.

DOUMET Zacharie-Félix: (1761-?)
Peintre français né à Toulon. Installé en Corse de 1794 à 1796.

DOUMET-ADANSON Napoléon: (1834-1897)
Botaniste. Fils d'un officier d'état-major en poste à Bastia. En 1865, il publie le compte-rendu d'une semaine d'herborisation en Corse. En 1872, il publie dans le Bulletin de la Société Botanique de France, un article intitulé Sur les forêts de la Corse et la destruction déplorable des laricios archi-séculaires qu'elles renferment.

DOUROUZE Daniel Urbain: (1874-1923)
Né à Grenoble. Artiste peintre (paysages). L'Etat lui achète, en 1922, un tableau intitulé Calvi. Une de ses toiles, Monticello (Corse) est adressée au Salon des Independants de 1924. Auteur également de deux Vue d'Ajaccio, une en peinture, et une en aquarelle et crayons de couleur, laquelle est conservée au musée de Bucarest (Roumanie).

DOUSSET ?: (dix-huitième siècle)
Garde des sceaux du Conseil Supérieur de la Corse en 1788.

DOWNIE Kate: (née en 1958)
Née en Caroline du Nord (Etats-Unis). Artiste peintre (expressioniste). Elle expose à la Galerie La Marge, à Aiacciu, en 2003. En 2005, elle réside à Aiacciu. De ses séjours en Corse, elle peint des lieux divers comme Aiacciu ou les calanques de Piana.

DRAGACCI Démétrius: (né en 1941)
Né à Aiacciu. Originaire de Carghjese. Fonctionnaire de police. Commissaire en 1979. Directeur du SRPJ de Corse, à Aiacciu, de 1996 à 1999. Chevalier de la Légion d'Honneur.

DRAGACCI Jean dit Perio: (1920-2008)
Originaire de Carghjese. Engagé volontaire dès la libération de la Corse, en 1943, il participe aux campagnes d'Afrique, puis à celles de Provence qui se terminent en Autriche. Fondateur, en 1983, avec François Villanova, du mouvement Corse Française et Républicaine (CFR), qui se déclare contre le séparatisme et contre le Statut particulier de la Corse. Il en est le président jusqu'en 1988 (l'universitaire Francis Pomponi lui succède).

DRAGO Thomas: (1852-1926)
Né à Aiacciu. Médecin-chef de la Marine. Commandeur de la Légion d'Honneur.

DRAGO Tomasu: (dix-neuvième siècle)
En 1815, il commande la Conception, une felouque de la flottille (5 felouques et une barque bastiaise) sur laquelle Joachim Murat et ses hommes quittent la Corse. En 1816, il est victime d'un arrêté du marquis de Rivière destituant de tout commandement à la mer les patrons des gondoles ajacciennes ayant participé à l'expédition de Joachim Murat.

DRAGUS Ionnes: (?-1629)
Jésuite. Enseignant au collège jésuite d'Aiacciu. Il est inhumé dans la crypte de la chapelle Sant'Ignaziu du couvent.

DRAGUT (TORGHOUD REIS, TURGUT RAIS): (1500-1565)
Amiral turc. En 1538, à Munticellu, ses Turcs emmènent 300 habitants. En 1541, avec son lieutenant, le Corse Mammi Rais, il infeste les côtes du Capicorsu, où quelques ports lui donnent l'hospitalité. De nombreux Capicorsini sont dans ses équipages. En 1540, il attaque Lumiu. Puis il est fait prisonnier par les Génois de Gianettino Doria. Il est libéré, moyennant une rançon de trois mille cinq cents ducats. En 1545, il dévaste la piève de Vighjani, dans l'évêché d'Aiacciu, ainsi que celle de Sartè, où il fait 130 prisonniers. En 1549, il attaque Munticellu, puis Sartè. En 1550, il tente, en vain, de s'emparer d'Aiacciu. En 1553, sa flotte est avec celle de l'amiral français Paulin de La Garde, aux ordres du Roi de France Henri II, qui a décidé d'envahir la Corse. Il interviendra très peu dans cette guerre. Il s'empare de Porti Vechju, où il installe Petru Ghjuvanni d'Ornanu, puis il assiège Bunifaziu. Les habitants, après avoir résisté à plusieurs assauts, se rendent. Ses Turcs, vainqueurs, entrent dans la ville, et massacrent 298 soldats génois. Il exige 25000 écus des Français pour compenser le non-pillage de la ville. Le commandant en chef français, Paul de La Barthe, ne pouvant payer cette somme, laisse son neveu, en otage aux Turcs, en attendant d'obtenir du Roi le montant exigé. Rappelée par Soliman II le Magnifique, sa flotte appareille pour Constantinople, au moment où elle allait être essentielle à l'entreprise des Français. En 1555, son escadre de cent navires, commandée par Cassein Bassa, croise devant l'île d'Elbe et doit rejoindre la flotte française en vue des côtes de Balagna. Il débarque 4000 hommes et 14 canons près de Calvi. Mais il ne participe pas au siège, et décide de prendre Bastia. Puis, estimant qu'il n'a plus que vingt jours de vivres dans ses cales, il lève l'ancre, et rentre à Constantinople.

DREAN: Voir VINCENTELLI Alexandre Roch.

DRESSLER Wanda:
Chercheur attachée au LADYSS (CNRS). Spécialiste des recherches sur les nationalismes de l'Europe de l'Est. Auteure de La Corse en question(s) (2004), primé en 2005 au Salon International du Livre Insulaire d'Ouessant (catégorie Essais). et de Corse, destin d'une île, réflexion sociopolitique sur la Corse comme île laboratoire, (2007).

DREVET-LAPLACE Louise:
Artiste peintre (Ecole de Montmartre). Elle adresse au Salon des Independants de 1947 une de ses toiles intitulée Port d'Ajaccio.

DREVON Lucien Edouard Louis:
Préfet de Corse de 1949 à 1952.

DRIMARACCI Annie: (née en 1954)
Originaire de Carghjese. Professeur agrégée de lettres modernes. Ecrivain. Illustrateur. Auteur de Première Pierre (2011). Auteur également d'encres et collages. Après avoir exposé à la Médiathèque de Cavaillon, elle illustre un texte de théâtre, L'Enfant cachée dans l'encrier, paru en 2009. Auteur de Première pierre (2011), de Algues et fleurs (2011)...

DROLANVAUX ?: (dix-huitième siècle)
Officier français. En Août 1769, il commande le Régiment d'Eptingen qui est stationné en Casinca.

DRÖLLING Martin: (1752-1817)
Né à Oberhergheim (Alsace). Peintre de portraits et de scènes de genre. Auteur d'un portrait de Pasquale Paoli, en 1790, à Paris.

DROPPE Marie: (vingtième siècle)
Née à Toulouse-du-Jura (Jura). Artiste peintre (paysages, scènes de genre). Elle séjourne en Corse. Elle adresse au Salon de la Nationale des Beaux-Arts de 1926 une de ses toiles intitulée Maison rose en Corse.

DROST (de) Mathieu: (dix-huitième siècle)
Baron. Parent de Théodore de Neuhoff. En Août 1738, il débarque à Aleria avec quantités de vivres et de munitions. Il annonce aux Corses le retour futur du Roi Théodore 1er. En 1739, dans le Dilà, il épouse une Colonna d'Ornano, qui est la fille d'une des plus puissantes familles du sud de la Corse. En Février, le parti du Roi Théodore 1er, qu'il dirige avec Luca d'Ornano, reste le plus puissant de l'Ile. Ses adeptes arborent une cocarde verte. En Avril, il est rejoint en Corse par Frédéric de Neuhoff qui, avec 18 hommes, débarque sur une plage de Verde, pour préparer lui aussi le retour de son oncle Théodore. A Zicavu, les deux hommes organisent la résistance contre les troupes françaises du marquis de Maillebois. Ils ont l'appui du prévôt du village, PETRU MARIA PIETRI (dit Manfrione) et de la population. En Septembre, il est un des derniers résistants aux Français. En Février 1740, il est fait prisonnier et enfermé dans la citadelle d'Aiacciu. Il sera libéré et banni. En Septembre 1741, il est de retour dans l'Ile, avec de nombreux Naziunali exilés, qui rentrent avec armes et argent.

DRUDO Marcellino: (douzième siècle)
Podestat de Bunifaziu en 1195.

DUBAC Anita: (vingtième siècle)
Née à Paris. Artiste peintre (paysages). Elle adresse au Salon des Artistes Français de 1945 une de ses toiles intitulée Le Golo (Corse).

DUBALEN ?: (dix-neuvième siècle)
Officier français. Chef de bataillon, commandant la place de San Fiurenzu en 1809. Il est nommé président du tribunal militaire charge de juger les conjurés de la Conspiration d'Aiacciu.

DUBOIS Dominique: (né en 1951)
Préfet de la Région Corse et du Département de la Corse du Sud de 2001 à 2003.

DUBRAY Vital Gabriel dit VITAL-DUBRAY: (1813-1892)
Sculpteur. Auteur de la statue en bronze de l'évêque de Corse ZAVIERU CASANELLI d'ISTRIA, inaugurée à Vicu en 1887, et du monument en bronze de Sampieru Corsu, inauguré en 1890 à Bastergà. Auteur d'une statue en bronze du général Abbatucci, à Aiacciu, d'une statue en bronze du cardinal Fesch, à Aiacciu,

DUC Alphonse-Louis: (1811-1861 ?)
Né à Paris. Artiste peintre. Il réalise pour La France pittoresque, trois sujets représentés sur la même planche: Buste de trois quarts de Pascal Paoli, Personnages corses devant la Tour de Sénèque, et Portrait de Madame Laeticia. Il peint également, pour la même revue, La Tour de Sénèque et Costumes de Corse.

DUCATEZ Raymond: (vingtième siècle)
Affichiste (affiches commerciales). Il réalise, en 1930, une affiche sur la Corse pour la Compagnie Fraissinet.

DUCCI Stefano: (?-1675)
Peintre italien, originaire de Borgo San Sepolcro. Religieux de l'Ordre des Servites de Marie. Installé au couvent San Ghjuseppu de Bastia. Prieur du couvent en 1664.

DUCHEMIN Angélique Josèphe: (1772-1859)
Fille et épouse de militaire dont le régiment (42ème d'Infanterie) est envoyé en Corse. Son père et son mari décèdent sur l'Ile. Elle entre à son tour dans la vie militaire en 1792. Elle y fait campagne jusqu'en 1798 (elle participe à la défense du fort de Calvi en 1794). Elle est blessée au siège de Calvi et devient la première femme à être admise à l'Hôtel des Invalides à Paris. Lieutenant honoraire, elle est nommée chevalier de la Légion d'Honneur en 1851.

DUFILHOL Louis Antoine: (dix-neuvième siècle)
Inspecteur d'académie. En 1834, il devient le premier recteur de l'académie de Corse.

DUFOUR ?: (dix-huitième siècle)
Français. Ingénieur militaire. Officier du génie. En Juillet 1735, il arrive en Corse. C'est un expert artificier et dans l'art des sièges, à la solde de Sebastianu Costa. En 1736, il entre au service du Roi Théodore. Avec 500 fusiliers et tous les chefs Naziunali, il marche sur le fort de San Pellegrinu. Il revendique le titre de Lieutenant-colonel et ingénieur de sa Majesté des Corses.

DUFOUR Eugène: (1873-1941)
Né à Marseille. Artiste peintre (paysages). Décorateur. Auteur des peintures du plafond du château des Malaspina, à Belgudè, en 1913.

DUFOUR Paul Charles: (1883-1956)
Chirurgien à l'hôpital militaire de Bastia en 1917. Il crée une clinique chirurgicale.

DUFOURMENTELLE Charles: (dix-neuvième siècle)
Archiviste paléographe (1877). Archiviste départemental de la Corse de 1878 à 1886. Rédacteur en chef du quotidien (puis hebdomadaire) politique, commercial et littéraire, La Tribune, en 1886.

DUFRESNE Jules-Louis: (dix-neuvième siècle)
Préfet de la Corse de 1884 à 1885.

DUFY Jean: (1888-1964)
Né au Havre. Artiste peintre (paysages). Il séjourne régulièrement en Corse (notamment en 1957). Il peint Aiacciu et Bastia....

DUHAMEL Léopold: (dix-neuvième siècle)
Archiviste paléographe (1865). Archiviste départemental de la Corse de 1872 à 1875.

DULCEDO Giannino: (dix-septième siècle)
Ingénieur génois. En 1661, il conduit les travaux de la construction de la route reliant le golfe de Portu à la forêt d'Aïtone.

DULLIER Jean-Pierre:
Commissaire de police. Directeur du Service Régional de la Police Judiciaire (SRPJ) d'Aiacciu en 1991.

DUMAS DAVY de La PAILLETERIE Alexandre, dit DUMAS Alexandre (Père): (1802-1870)
Ecrivain. En 1835, il séjourne en Corse, à Suddacaro, dans le château de Fredericu d'Istria. En 1844, il publie une nouvelle, Une famille corse, à Bruxelles. En 1845, il publie Les frères Corses, à Paris, roman issu de la nouvelle Une famille corse.

DUMIEN Henri: (1909-?)
Né à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Artiste peintre . Il adresse au Salon des Independants de 1933 une de ses toiles intitulée Rue à Calvi.

DUMONT Charles: (1867-1939)
Né à Aiacciu. Député du Jura de 1898 à 1924. Il décède à Meulan (Yvelines) en 1939.

DUMONTET Pierre: (1927-1985)
Premier recteur de l'académie de Corse lors de sa création en 1975 (jusqu'en 1979).

DUMOURIEZ: Voir PERIER (du) Charles François.

DUNANT ?: (dix-huitième siècle)
Genevois. Ancien capitaine dans les troupes du Roi de Sardaigne. Personnage étrange (Curioso Viaggiatore), possible agent anglais. En 1768, il est en visite en Corse.

DUNBAR Sophia: (1818-1909)
Née à Tranmere (Angleterre). Artiste peintre (aquarelliste). Elle séjourne en Corse. Elle peint les aquarelles intitulées The valley of the Restonica, Corte, Corsica (1882), The valley of the Restonica, near Corte, Corsica (1885), Montain scene in Corsica, Calvi, Corsica...

DUNDAS ?: (dix-huitième siècle)
Officier anglais. En Février 1794, ses troupes se dirigent sur Bastia. La ville est défendue par six forts et une citadelle avec vingt embrasures. Il y a 62 canons, des mortiers et une garnison de 4500 hommes. Avec ses Anglais, il arrive devant la ville tenue par les Français, mais il est en désaccord avec son adjoint Moore, sur la suite à donner à l'action.

DUPIN Léon: (1898-1971)
Né à Sain-Etienne. Artiste peintre (paysages). Affichiste. Il séjourne en Corse dans les années 1920. Auteur d'une affiche sur la Corse (liaison aérienne Nice-Bastia) en 1936. Il peint également divers paysages de Corse.

DUPONT Huguette dite HUGH: (vingtième siècle)
Artiste peintre. Elle adresse au Salon des Artistes Indépendants de 1947 deux peintures représentant San Fiurenzu, Au pied de la Citadelle et la Marine.

DUPOUY Jean-Pierre: (?-1996)
Ancien officier et haut fonctionnaire du ministère de la Défense. Président du tribunal administratif de Bastia en 1994. Il est assassiné, à Bastia, en 1996. Son corps est retrouvé sur la plage de l'Arinella. Son meurtre n'est pas revendiqué.

DUPRAT François: (1940-1978)
Né à Aiacciu. Ecrivain (spécialisé sur le Fascisme et les mouvements d'extrême droite français). Diplômé d'études supérieures en histoire en 1963. Professeur de relations internationales à l'Institut de Relations Publiques de Paris. Il est une des principales figures de l'Extrême droite française des années 1960 et 1970. Il est un des principaux diffuseurs des thèses négationnistes au sein de l'extrême droite française et internationale. Il adhère au Front National en 1974, et devient membre de son bureau politique jusqu'à sa mort, en 1978, où, entre les deux tours des élections législatives, il est tué dans l'explosion de sa voiture piégée, près de Caudebec-en-Caux (Seine-Maritime).

DUPRAT Magali:
Artiste peintre plasticienne. Photographe.

DUPUIS Charles François: (1742-1809)
Historien, érudit et conventionnel français. En 1776, édition, à Paris, de son Essai sur l'Ile de Corse.

DUPUY Jean: (?-1985)
De Vicu. Hôtelier à Sagone. Dirigeant du mouvement antinationaliste Corse Française Républicaine, responsable du service d'ordre. Il est assassiné, à Aiacciu, en 1985 par le FLNC.

DUPUY Joseph: (dix-huitième siècle)
Français. Déserteur de l'armée française. En 1759, il est le valet de chambre de Pasquale Paoli. En Novembre 1764, il devient gardien des prisons du Palazzu Naziunale, et est remplacé par un Corse, Vincente Vincenti.

DURAND Godefroy: (1832-1885)
Né à Düsseldorf (Allemagne). Artiste peintre (scènes de genre). Dessinateur. Il est l'un des illustrateurs de l'Histoire illustrée de la Corse, de l'abbé Galletti (1863).

DURANTE Antonius: (?-1623)
Jésuite. Enseignant au collège jésuite de Bastia. Il est inhumé dans la crypte de la chapelle Sant'Ignaziu du couvent.

DURASTANTI Jean Félix: (né en 1957)
Originaire de Linguizzetta. Professeur des Universités. Chercheur (énergie solaire). Maire de Linguizzetta de 1995 à 2008. Chevalier de la Légion d'Honneur.

DURAZZI Etienne: (dix-neuvième siècle)
D'Aiacciu. Maire de Tavera. En 1809, dans le cadre de la Conspiration d'Aiacciu, le général Joseph Morand le fait arrêter avec 23 à 29 personnes. Il est condamné à la prison à vie. Il est dirigé sur Corti, puis Bastia, où on l'embarque pour Gênes, et de là il est emprisonné dans le département de l'Isère. Sur intervention de Napoléon 1er, et après enquête, il est libéré, ainsi que tous les autres condamnés du procès. Il est gracié en 1813.

DURAZZI Marcello: (dix-huitième siècle)
Génois. En Mai 1761, il arrive à Bastia avec les six sénateurs envoyés par Gênes, les Senatori Pacificatori della Corsica. Il est reçu par toute la fine fleur des officiers corses au service de Gênes (bannis ou exilés par les Naziunali) favorables aux de Matra, et ennemis de Pasquale Paoli.

DURAZZO (famille):
La famille Durazzo, originaire de Fuzzà, doit son nom à Durazzo di Fuzzà, dont le parrain fut le génois Carlo Emmanuele Durazzo, alors gouverneur de la Corse. Elle se divise en deux branches, l'une restée à Fuzzà, l'autre installée à Campumoru, enclave maritime de Fuzzà. Cette famille, à l'origine liée à l'Ufficio di San Giorgio, s'est en outre installée à Sartè à la fin du XVIIIe siècle, où elle a accru son influence en s'alliant aux Roccaserra et aux Pietri. Les Durazzo ont été dans les années 1830, au coeur de deux guerres intestines qui les ont d'une part opposés à la famille de Colomba Carabelli à Fuzzà, qui a inspiré le roman de Prosper Mérimée, d'autre part aux Susini et aux Ortoli à Sartè dans la guerre de Santa-Anna (de 1830 à 1834). Enfin, à la mort d'Hector Durazzo, elle a vu son influence politique disparaître.

DURAZZO Carlo Emmanuelle: (dix-septième siècle)
Génois. Gouverneur de la Corse en 1671. Il succède à Federico Imperiale. Il déclare que la Balagna est devenu un repaire de brigands. Il est remplacé, en 1612, par Giovanni Andrea Spinola.

DURAZZO Cesare: (dix-septième siècle)
Génois. Gouverneur de la Corse en 1645. Il succède à Francesco Imperiale. En 1678, il publie un rapport concernant l'état de la culture dans le Diquà dei Monti, concernant les années 1646 et 1647. Il est remplacé, en 1648, par Francesco Maria Lomellino.

DURAZZO François-Michel: (né en 1956)
Né à Paris. Originaire de Campumoru. Arrière-petit-fils d'Hector Durazzo. Ecrivain. Poète de langue corse. Traducteur. Il traduit de très nombreux auteurs de langues latines et romanes, notamment hispanophones et catalans. Il traduit en français la première anthologie bilingue de la poésie corse contemporaine, A Filetta (2005), La halte blanche de Ghjacumu Thiers (2005), Migraturi, d'Alanu Di Meglio (2007), Pesciu Anguilla, de Sebastianu Dalzetu (2010)... En corse il traduit Volu di Cennari (2004), du Catalan Jaume Pont et Cumpità u ghjornu, (2009) de la Portugaise Rosa Alce Branco en collaboration avec Ghjacumu Thiers, qu'il accompagne par ailleurs dans divers projets de traduction en corse du turc, de l'arabe, du basque, de l'espagnol... Auteur de Finitarri (2001), et du Libru di i Culori (partiellement inédit), nombre de ses poèmes ayant été publiés en revues et traduits en anglais, bulgare, espagnol, français, italien, portugais, roumain... Co-auteur, avec Ghjacumu Thiers, de Baratti, commentaires et réflexions sur la traduction de la poésie. Il est surtout l'auteur de la première publication du texte latin intégral du Vir Nemoris, qu'il a traduit en français sous le titre de Circinellu ou L'homme du bois sacré, de Ghjuseppe Ottavianu Nobili-Savelli, (2007), l'un de plus beaux poèmes épiques de langue latine composés au XVIIIe siècle, sur la fin de la période paolienne.

DURAZZO Ghjuvan Paulu: (1775-1840)
Né à Sartè. Fils d'Etienne Durazzo-Fozzani. Capitaine au Royaume de Naples. Maire de Sartè de 1816 à 1818.

DURAZZO Giovan Battista: (dix-septième siècle)
Génois. Gouverneur de la Corse en 1611. Il succède à Giovanni Pietro Serra. Il est remplacé, en 1612, par Giorgio Centurione.

DURAZZO Giovanni Stefano: (dix-septième siècle)
Génois. Ecclésiastique. Evêque d'Aiacciu de 1652 à 1654.

DURAZZO Hector: (1859-1920)
Né à Campumoru. Descendant de Ghjuvan Paulu Durazzo-Fozzani. Maire de Campumoru de 1888 à 1895. Conseiller général (républicain aréniste) du canton de Sartè en 1902.

DURAZZO Larenzu: (dix-neuvième siècle)
Né à Fuzzà. Officier au service de Naples et de Ferdinand IV, Roi des Deux-Siciles en 1799.

DURAZZO Mario Emmanuelle: (1640-1706)
Génois. Archidiacre de Gênes. Docteur in utroque jure. Il est évêque d'Aleria de 1674 à 1704, date à laquelle il est nommé évêque de Mariana. Il succède à Giovanni Carlo de Mari. Il meurt en Corse en 1706.

DURAZZO Matteo: (dix-septième siècle)
Génois. Gouverneur de la Corse en 1655. Il succède à Domenico de Franqui. Il est remplacé, en 1658, par Francesco Maria Lomellino.

DURAZZO Nicolo: (dix-huitième siècle)
Génois. Gouverneur de la Corse de 1724 à 1726. Il succède à Antonio de Negroni et est remplacé par le même.

DURAZZO Petru: (1840-?)
Président du tribunal civil de Calvi en 1884.

DURAZZO Pierre-Paul: (1768-1822)
Né à Sartè. Petit-fils d'Antoniu Ghjaseppu Durazzo-Fozzani. Notaire à Sartè.

DURAZZO-FOZZANI Antoniu Francescu: (1722-1772)
Né à Sartè. Fils de Mighele Anghjulu. Lieutenant. Reconnu noble par arrêt du Conseil Supérieur de la Corse en 1772.

DURAZZO-FOZZANI Antoniu Ghjaseppu: (1719-1779)
De Fuzzà. Fils de Mighele Anghjulu. Chef de la tour de Campumoru. En Septembre1770, à Bastia, à la Première Assemblée des Etats de Corse, il est élu Nobile Dodeci (un des quatre pour le Dilà). Reconnu noble par arrêt du Conseil Supérieur de la Corse en 1772.

DURAZZO-FOZZANI Etienne (Stefanu): (1735-?)
De Fuzzà. Fils de Mighele Anghjulu. En Novembre1768, il s'active à former un Parti Français dans le Dilà. En Juin 1769,dès l'exil de Pasquale Paoli, il fait partie des nombreux Capipopuli qui viennent se rallier à la France et au Parti Français solidement implanté en Corse. En Septembre 1770, à Bastia, à la Première Assemblée des Etats de Corse, il est élu Nobile Dodeci (un des quatre pour le Dilà). Capitaine au Régiment Provincial Corse. Reconnu noble par arrêt du Conseil Supérieur de la Corse en 1772. En 1800, il anime la défense de Sartè contre les troupes de Roccu Colonna de Cesari Rocca et de Bernardinu Poli.

DURAZZO-FOZZANI Ghjuvan Paulu: (1699-?)
De Fuzzà. Fils de Durazzu di Fuzzà. Chef de la tour de Fuzzà. Reconnu noble par le Conseil Supérieur de la Corse en 1772. Fondateur des Durazzo de Campumoru.

DURAZZO-FOZZANI Mighele Andria Avellinu: (1764-1837)
De Sartè. Fils d'Etienne. Capitaine au Royaume de Naples. Capitaine à Palerme en 1834. Capitaine-commandant des Provinces. Chevalier de l'Ordre de Saint-Louis.

DURAZZO-FOZZANI Mighele Anghjulu: (1698-1769)
Né à Campumoru. Fils de Durazzu di Fuzzà. Castellanu di Campumoru. En Octobre 1735, à la Cunsulta di Santa Lucia di Taddà, les chefs corses de La Rocca l'élisent général des troupes nationales corses de La Rocca. En Avril 1736, il se déclare pour le Roi Théodore 1er. Il entraîne avec lui la totalité des habitants de La Rocca. Le Roi Théodore 1er le nomme Lieutenant Général des Troupes Nationales. Il est ensuite nommé Comte de La Rocca. En Septembre, à Sartè, avec le Conseil de la Communauté, et Luca d'Ornano, il reçoit le Roi Théodore. En Novembre, il fait partie de la suite du Roi, lequel a décidé de quitter la Corse. Avec le Roi et sa suite, il débarque à Livourne et disparaît. En Décembre, sa tête est mise à prix pour 2000 genovini. En Juillet 1739, après la défaite des Naziunali devant les Français, il se rallie à ces derniers avec armes et troupes. Puis, rallié à Gênes, il est nommé colonel commandant la troupe de La Rocca en 1745. Remercié pour son manque d'engagement, il rejoint le camp français avec, notamment, Ghjuvan Petru Gaffori et Clemente Paoli à l'arrivée du Marquis de Cursay, en 1747. Il est l'un des cinq députés du Dilà sur les dix-sept choisis à la Cunsulta di Corti du 14 janvier 1749 comme interlocuteurs du Roi Louis XV. Il se retire définitivement de la vie publique au départ de de Cursay en 1753. Il est l'auteur d'une des branches des Durazzo de Campumoru.

DURAZZO-FOZZANI Paulu Maria: (dix-neuvième siècle)
De Fuzzà. Fils d'Etienne. Directeur des postes à Cosenza, en Calabre (Italie). Maire de Sartè de 1818 à 1821.

DURAZZO-FOZZANI Pierre Félix François: (1785-avant 1855)
Originaire de Fuzzà. Fils d'Etienne. Commissaire de guerre pour le Royaume de Naples sous Murat. Conseiller d'arrondissement du Valincu. Juge suppléant puis sous-préfet à Sartè.

DURAZZO-FOZZANI Pierre-Paul: (1771-?)
Né à Sartè. Fils d'Etienne. Substitut et magistrat de sureté de l'arrondissement de Sartè en 1803. Conseiller à la Cour Royale de Bastia en 1816. Président du Conseil général durant 6 ans. Représentant de la Corse au sacre de Charles X en 1824. Son fils Vitale sera impliqué dans l'assassinat du sous-préfet de Sartè, Jean-Baptiste Susini, en 1814.

DURIANI Jean-Pierre: (1871-1995)
Militant du FLNC Canal Historique. Il est tué en 1995, à Bastia, lors de l'assassinat de Pierre Albertini.

DURILI Joseph: (1775-1835)
Né à Marignana. Laboureur. En 1831, à Bastia, il est condamné aux Travaux Forcés à Perpétuités, pour enlèvement. Il décède du choléra à l'hôpital du bagne de Toulon (Var), en 1835.

DURIZY Philippe: (1916-2008)
Originaire d'Erbalunga. Ancien combattant. Président fondateur de l'Amicale des 173ème et 373ème RI. Président du groupe folklorique I Macchjaghjoli de 1965 à 1994. Médaille militaire. Croix de Guerre.

DURZIANI ?: (seizième siècle)
Patron pêcheur. En 1587, il intente un procès contre la communauté de Ferringule pour être indemnisé de sa barque et de ses filets brûlés par des malfaiteurs inconnus.

DUTTORE (U): Voir BALISONI Ghjuseppu Maria.

DUTTORE di A GRANDE MEMORIA (U): Voir GUIDI Antoniu.

DUVAL ?: (dix-huitième siècle)
Juge royal. Subdélégué de Calvi. En Juin 1773, il se plaint de la difficile rentrée des impôts. De nombreux Corses ne peuvent payer les deux premiers quarts provisionnels de la Subvention, sans compter le rappel des années échues.